Méditerranée : Vos projets citoyens pour l’après-covid

Photo : Olivier SCHLAMA

Le conseil régional vient de réserver 1,050 M € pour permettre à des projets citoyens en lien avec la Méditerranée de voir le jour. Tout le monde peut participer. De quoi penser à l’après-crise.

Le potentiel est immense et permet de se « projeter au-delà de la crise sanitaire ». Car il est peut-être temps d’entrevoir le monde d’après. Y compris dans nos espaces naturels, plages comprises, même si, aujourd’hui, elles sont toujours fermées. La région Occitanie bénéficie de 220 kilomètres de littoral le long duquel vivent 1,3 million d’habitants, soit un quart de la population régionale, des millions de touristes chaque année – jusqu’à ce printemps -, dont 4 millions de campeurs.

Mer et littoral irriguent tout le territoire d’Occitanie »

Marc Barral, directeur-adjoint de la direction de la Mer

Ces 220 kilomètres de littoral sont un vrai défi. Sont-ils vraiment connectés à cette vaste région Occitanie ? « Dans le cadre d’une étude sur l’économie bleue (une économie maritime durable, NDLR), nous avons constaté que mer et littoral irriguent tout le territoire d’Occitanie. On trouve même des entreprises liées à cette économie maritime à Toulouse et dans d’autres départements l’ex-Midi-Pyrénées. Ça essaime partout. Nous avons aussi une ambition avec le Parlement de la Mer ; nous avons l’ambition de démocratiser l’accès mer, la connaissance des métiers, des loisirs nautiques, etc. », confie Marc Barral, directeur-adjoint de la direction de la Mer au conseil régional et référent sur ce projet budget participatif Mer et Littoral. C’est pourquoi ce nouveau chapitre des budgets participatifs a été ouvert le 10 avril dernier, en plein confinement.

« On se projette sur la suite… »

« Nous avons poursuivi le lancement d’un nouveau budget participatif parce que nous avions volonté de montrer que, certes on fait des choses pour lutter contre la crise, mais aussi pour montrer que l’on se projette sur la suite. On n’est pas que dans la crise. De quoi donner une nouvelle impulsion, surtout pour les citoyens, et surtout les associations. Et donner un espoir : car on ne savait pas quand nous serions déconfinés. »

La Région réserve 30 millions d’euros d’ici 2021

La création d’un site internet dédié : laregioncitoyenne.fr. Les citoyens y déposent leurs dossiers que l’on instruit, notamment au niveau réglementaire. Ensuite, les projets sont soumis au vote d’un tout-un-chacun sur ce site. Ceux qui obtiennent le plus de suffrages sont retenus prioritairement. Les budgets participatifs de la Région Occitanie seront dotés d’ici 2021 de 30 millions d’euros, soit 1 % du budget de la collectivité, sont réservés à des projets citoyens qui améliorent le quotidien. Cet objectif de 30 millions d’euros a été fixé par les élus régionaux.

Les budgets participatifs sont un vrai succès comme Dis-Leur vous l’expliquait. Une fois déposés, ils donnent lieu à un vote et à la désignation de lauréats, ceux qui ont obtenu le plus de suffrages. Celui portant sur le littoral et la Méditerranée ne devrait pas y échapper à cette popularité. Un budget participatif c’est une enveloppe financière réservée par la Région Occitanie pour des projets citoyens sur son territoire. Pour celui de la Mer et du littoral, « 1,050 M€ sont prévus, dont 1 M€ pour l’investissement et 50 000 € pour le fonctionnement », précise Marc Barral.

Pour les projets climat, 38 452 votes et 42 projets retenus

Ce dernier explique que « pour l’instant nous avons trois projets ficelés déposés, notamment sur le patrimoine culturel et immatériel ; dont les métiers. A chaque fois, c’est le même scénario : les gens prennent connaissance des modalités, travaillent leur projet et le premier mois on a encore peu de projets déposés mais ensuite, ils moment en flèche. On a bon espoir que cela suive le même chemin que celui des précédents budgets participatifs. » Les projets – et les trois premiers n’y font pas exception – ne rentrent pas a priori dans d’autres dispositifs régionaux.

À titre d’exemple, le budget participatif sur le climat a eu un succès colossal enregistrant 38 452 votes et 42 projets qui ont été retenus. Ce budget participatif Mer et littoral c’est aussi un moyen de « faire venir à la mer l’ensemble des citoyens d’Occitanie, même des gens qui sont loin, dans des territoires ruraux et de montagne. C’est aussi ce challenge-là ». Et que cela participe d’une identité commune.

Olivier SCHLAMA

Vivre la crise avec Dis-Leur !