C’est une première en France. Une psychologue de l’université Jean-Jaurès de Toulouse, Marie Dajon, réalise une étude sur la quête obsessionnelle du manger sain qui peut avoir des conséquences graves. Sans doute en lien avec l’anorexie et la boulimie. Le but : créer un outil pour débusquer ce comportement tôt et accompagner ceux qui en souffrent.

Les personnes âgées, dans le Gard, c'est une vieille histoire. Ce bus fait partie d'une approche globale à laquelle participe le Département, où plus de 271 000 personnes seront âgées de plus de 60 ans en 2030, s'associant à un projet visant à "co-construire un écosystème adapté aux réalités du territoire gardois".

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

Pareillement au beach volley, au beach rugby ou au sauvetage, la Fédération de natation invente son Summer tour de beach-polo, notamment à la Grande-Motte et Sète. Le but est de dénicher de futurs licenciés. La discipline pourrait s’imposer à plus long terme dans le paysage y compris au travers d’un possible championnat d’été en Occitanie.

A l’heure où l’étranger est souvent fustigé, Syuzanna Sahakyan est l’exemple d’une « France des possibles », selon la formule de la présidente d’Emmaüs Montpellier, Martine Marragou. Le député LaRem Patrick Vignal, qui lui a remis la récompense, a souligné « l’intégration d’une jeune réfugiée qui s’accomplit dans sa nouvelle citoyenneté ».

La nuisance semble moins aiguë cet été. Peut-être grâce à une lutte sans merci. L'EID, l'organisme commun, travaille d'arrache-pied. Toulouse, Blagnac et la Haute-Garonne ont aussi pris le taureau par les cornes. Avec nichoirs pour chauve-souris, pièges pondoirs et même PV ! Le temps que la science progresse.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

Dans un secteur opaque dont les offres sont souvent chères et illisibles, la première complémentaire santé de France, s’est engagée à permettre à ses 1,8 millions de particuliers assurés de ne pas mettre la main à la poche. Sans augmenter ses tarifs en 2020, sous réserve que l’Etat ne transfère pas d’autres charges aux mutuelles.

La société montpelliéraine Radical Distribution propose un café non seulement équitable mais juste : qui partage les revenus à 50/50 avec les producteurs éthiopiens. Une première qui dépasse largement les préconisations de la loi pacte sur le commerce équitable.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer