Lutte contre l'artificialisation des sols, restauration de milieux, accompagnement de projets... L'action de la nouvelle agence de la biodiversité est vaste et souterraine dans une région, réservoir unique de biodiversité en France et dont la population croît sans cesse. Pour Dis-Leur, le directeur et la présidente font un point complet de la situation et des enjeux.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

A sept mois des municipales, des listes dites citoyennes se déclarent dans la région. Notamment #Noussommes, à Montpellier qui veut « créer un arc méditerranéen de listes municipalistes », avec l’Archipel citoyen à Toulouse, Nou-s à Perpignan et peut-être une autre liste à Montauban, etc. Le sociologue perpignanais Dominique Sistach décrypte ce phénomène. Slimane Rhany, de #noussommes, explique ses « urgences ».

A Nîmes, 95 000 personnes sont directement menacées. Plusieurs fois endeuillée, la ville a créé en 2015 un dispositif unique de protection, Nîm'Alabri qui a fait florès. À Alès, Montpellier, Cannes, Saint-Tropez comme la presqu'île de Guérande, sur la côte atlantique. Un succès décrypté.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

Incendies et sécheresse sévissent, mais tout le monde pense aux prochaines pluies. Beaucoup de choses ont été faites depuis les dramatiques inondations de 2002. La société montpelliéraine, Mayane, propose des solutions d’adaptation innovantes, à Nîmes et Montpellier, entre autres. Et où les propriétaires peuvent bénéficier jusqu’à 80 % d’aide, grâce au fonds Barnier.

Nettoyer sa ville ou son lieu de vacances : la pratique écolo rencontre un vaste écho. Au Grau-du-Roi (Gard), la municipalité fait la chasse aux mégots sur l’une de ses plages. La rédaction de Dis-Leur ! s’est lancé un défi concluant à Nîmes. La guerre au mégot est lancée, y compris en Occitanie. Exemples à Montpellier et Toulouse.

(Avec vidéo). À l’occasion de l’installation officielle d’une assistante sociale au coeur du commissariat de Sète, radioscopie d’un « territoire où l’on part de loin ». Pendant ce temps, le gouvernement a annoncé des mesures d’urgence. Les associations réclament, elles, un plan Marshall « avec des moyens hors normes ».

Passer d'un été de liberté et retrouver d'un coup le carcan de l'école... Tout concourt au retour du traditionnel blues. La Montpelliéraine spécialiste de l'éducation Isabelle Servant et la psychologue Brigitte Copper-Royer, proposent des solutions.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer