Didier Pittet est une référence mondiale. C’est ce professeur de médecine qui a généralisé le gel dans les hôpitaux sauvant chaque année 8 millions de vies dans le monde ! Il en faudra suffisamment pour le déconfinement. Le Sétois Thierry Crouzet écrit le second tome de l’épopée de ce professeur suisse et sur ce produit totalement entré dans nos moeurs. Pour lui, cette crise peut être une opportunité « si nous faisons un vrai débriefing mondial et si nous en tirons toutes les conclusions. Mais il y a du travail… »

Depuis le 16 mars, les écoles sont fermées, coronavirus oblige. Depuis, les enseignants s’escriment à donner exercices, devoirs et activités par le biais d’internet. Dis-Leur publie des témoignages de parents et d’instits frôlant parfois le surmenage. Dans un entretien à Dis-Leur Sophie Béjean, rectrice d’académie, dit les comprendre. Et annonce la distribution de centaines d’ordinateurs et de kits pédagogiques aux enfants défavorisés.

(Mis à jour le 31 mars). Amarré à Sète, le bateau-usine Ôdeep One est toujours dans l’attente d’aides de l’État ou de partenaires privés. Lui qui habituellement puise de l’eau de mer des grands fonds pour fabriquer une boisson va quand même, à la place, embouteiller du désinfectant en empruntant à sa banque. Il commence ce 1er avril à raison de 600 tonnes de bouteilles par semaine. Pour la suite, la compagnie lance un appel à des partenaires privés.

Il y a bien sûr les plats à livrer proposés par les restaurants, les traiteurs et les drive des fast food, les seuls qui peuvent servir à manger, coronavirus oblige. Pour le reste, terminé : impossible de profiter de la convivialité d’un restaurant. Des initiatives se font jour çà et là pour sauver les stocks alimentaires et remplir un peu le tiroir-caisse des commerçants.

Tel un entomologiste, Paul Conge fait, dans un livre, l'état des lieux de la fachosphère de plus en plus étendue et d'une certaine jeunesse en proie aux thèses d'extrême droite où l'immigration est la raison, selon eux, de tous les maux. En ces temps d'élections, ça donne froid dans le dos.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

Jean-Philippe Imparato dirige la marque Peugeot, participant à son redressement jusqu’à en arriver à ce que la 208 devienne voiture de l’année 2020, devant Tesla ou Porsche. Comment ses jeunes années ont-elles façonné ce grand patron, passionné de voitures et de littérature ? « C’est un personnage », disent de lui ses proches. Qui a « l’obsession du client final ».