Dis-Leur ! décrypte les projets de Sète, Carnon et Castelnau-le-Lez. Leur leitmotiv : rendre la ville plus “paisible”, en “renaturant” leurs grands axes, favorisant les mobilités douces et rognant la place des voitures. David Lestoux, qui a rédigé le rapport national sur les centres-villes, et Laurent Chapelon de l’université de Montpellier expliquent les raisons de cette tendance de fond.

Leurs sacro-saintes heures de sport prennent les commandes de leur vie. Le sportif-addict sacrifie même parfois vie de famille et vie intime. Dis-Leur ! donne la parole à ces sportifs de plus en plus nombreux qui dépassent dangereusement leurs limites. Comme le décryptent Servane Heudiard, autrice d’un livre-vérité, sur cette dépendance appelée bigorexie ou Julie Hémar, chirurgien-dentiste à Sète et triathlète.

La crise a été un formidable accélérateur du circuit court. Ce système favorise le bon et le bien manger, en respectant le producteur. Mais elle a aussi engendré nombre d’opportunistes. L’une des grandes spécialistes dans ce domaine, Yuna Chiffoleau, de l’Inrae de Montpellier, nous dit comment distinguer le bon grain de l’ivraie. Et cite des exemples vertueux à suivre.

Trois Parcs naturels régionaux (PNR) d’Occitanie, ceux des Pyrénées catalanes, de la Narbonnaise en Méditerranée et de l’Aubrac, s’unissent pour faire découvrir à la jeunesse les richesses et particularités de leurs territoires, leurs paysages et leurs fonctionnements, en proposant des séjours groupes jeune public pour les classes du CE1 à la Terminale.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

Elles posent la question épineuse de la relation de l’homme à la machine. Les passants croisent désormais des voiturettes électriques autonomes. Soulager les facteurs, livrer les restos… Construits par une PME de Cahors, TwinswHeel, les droïdes de livraison, qui seront évalués dans 3 ans, font partie de 16 expérimentations en France dans le cadre des investissements d’avenir. L’Ademe se dit “vigilante” dans les espoirs suscités.

Arrivé du Soudan en 2017, Omar Ali Adam est l'exemple d'une intégration réussie par le travail et l'apprentissage du français. Comme lui, quelque 3 000 personnes réfugiées en France ont pu suivre une formation qualifiante en intégrant un dispositif innovant : Hope. C'est l'histoire d'un espoir : celui des groupements d'employeurs pour l'insertion et la qualification. Exemple avec celui de l'Hérault.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

Un berger vient d’être attaqué et 56 brebis sont mortes pour échapper à un ours. C’est dans ce contexte qu’un vaste projet de conservation de l’ours est mis en route. Réensauvagement du territoire, subtilisation de la montagne par le prédateur… C’est la lecture très critique du projet Life Ours Pyr des élus départementaux de l’Ariège et de la chambre d’agriculture, furieux d’en avoir appris la conception par hasard et qui en demandent à Macron le retrait. “Plus il y aura des ours moins il y aura des troupeaux et des hommes”, alerte Christine Téqui, présidente du conseil départemental de l’Ariège.

Le président de la République a visité mardi le Criobe, organisme de recherche unique au monde sur les récifs coralliens, sentinelles de biodiversité, à cheval entre Moorea et Perpignan, et inauguré le Fare Natura, écomusée mitoyen qui popularise les études scientifiques lancées en 1971, juste après les premiers essais nucléaires, notamment à Mururoa. Des solutions y sont à l’étude, notamment, pour sauver le corail, pierre angulaire d’une économie concernant un milliard d’humains.

Vous rêvez de partir à la découverte de la faune marine, mais masque et palmes ne vous font pas rêver ? Il existe une solution : l’aquarium ! Pour se plonger dans l’univers marin tout en restant au sec. Le tout nouveau site “Oniria” à Canet-en-Roussillon (Pyrénées-Orientales) enrichit cet été l’offre des aquariums à découvrir en Occitanie…

Même si le niveau d’activité de ce printemps n’a pas encore retrouvé celui d’une année “normale”, les professionnels observent des signes encourageants pour l’été 2021. La levée des restrictions a clairement permis de matérialiser le besoin de vacances des Français, constate le Comité régional du Tourisme et loisirs d’Occitanie.

C’est le plus important et ancien recensement en France. Et le constat est déprimant. Scientifiques et associations alertent sur cette catastrophe et demandent des mesures fortes. En urgence. En dénonçant, à l’instar de Benoît Fontaine, du Muséum d’histoire naturelle, les “milliards d’euros dépensés par l’Europe dans des mesures inefficaces”.

“Tout le monde est pour le vélo !” dit Henri Nayrou, ancien président du département de l’Ariège et ex-rédacteur en chef de Midi Olympique qui a vu naître cette “mode”. À Toulouse et Montpellier, c’est la course aux armements à l’heure où le mot coronapiste entre dans le dictionnaire ! L’opération nationale Mai à vélo ne fait que confirmer l’engouement pour le deux-roues. Dans les grandes villes comme dans les départements ruraux, la petite… reine.

Albine-Héléne de Vassal est décédée le 25 mars 1848 à Montpellier, alors séparée de son époux, le Marquis de Montholon. Le couple a fait partie des derniers intimes de l’Empereur dans son exil à Sainte-Hélène, où il est mort, le 5 mai 1821. Albine aurait été sa dernière maîtresse. Notre dossier évoque aussi un Napoléon “manager”, la bataille de Toulouse et les commémorations de Lavaur (Tarn)

À l'heure de la souffrance au travail exacerbée par la crise, Dis-Leur dresse le portrait de deux entreprises de la région dont le comportement vis-à-vis de leurs salariés et des conditions de travail est exemplaire. Dialogue, transparence... À telle enseigne qu'elles viennent toutes deux d'être désignées lauréates de l'association nationale France Qualité. Et elles ne sont que six en France. D'idylliques cas d'école.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

Malmenés comme d'autres pans de l'économie, certains acteurs du tourisme social arrivent malgré tout à investir pour "l'après". Des projets exemplaires, davantage ancrés localement, démontrent la capacité de résilience du secteur qui réunit 200 structures dans la région, permettant  aux enfants défavorisés et aux familles modestes de prendre des vacances à prix contenus. De la colonie en passant par la classe verte jusqu'au séjour en famille que la pandémie, pour l'heure, a bannis.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

Selon le golden boy de la finance solidaire, Nicolas Hazard, la campagne sera la solution à un trop plein de métropolisation. Celui qui a créé un incubateur pour start-ups dans le Comminges (Haute-Garonne), publie un livre-manuel avec trente expériences glanées partout en France et en Occitanie prouvant que la mondialisation qui écrase tout, ce n’est plus d’actualité.

Dans le contexte sanitaire actuel, nombreux sont les Français à avoir effectué, à l’occasion des fêtes de fin d’année, leurs achats festifs sur les sites d’e-commerce. Depuis le premier confinement au printemps 2020, l’intégration du digital dans leur vie s’est accélérée comme jamais auparavant, sans pour autant les faire renoncer à la volonté de consommer mieux et local…