Le Cirad organise, du 2 au 7 décembre, un symposium avec tout ce que la planète cacao compte de chercheurs, coopératives, négociants, chocolatiers, ONG… venus de 30 pays. Pour la confiserie la plus prisée au monde, dégustée avec gourmandise par des milliards de personnes, l’heure est grave. Alors que les consommateurs attachent de plus en plus d’importance à l’environnement et à l’exploitation des planteurs maintenus dans une pauvreté endémique.

Le fléau de la misère progresse en Occitanie, l’une des régions les plus pauvres de France. À l’heure de l’inflation galopante, Dis-Leur ! dresse le panorama d’une situation qui n’est pas une fatalité : la moitié des pauvres font le “yoyo” : tombant et sortant régulièrement d’une situation précaire. C’est là que l’Etat comble les “trous dans la raquette”  en développant des bonnes pratiques ou en permettant une meilleure approche collective comme l’explique le commissaire à la pauvreté de la région, Eric Pélisson, qui finance des projets innovants mis en oeuvre par des associations.

Au bistrot, on refait le monde. Le monde, lui, refait des bistrots différents, associatifs, portant des valeurs, comme à Cournonsec, près de Montpellier. Plongée dans ce nouveau monde qui connaît un bel essor avec l’énergie des bénévoles pour davantage de partage et de vie, notamment à la périphérie des villes ou dans les villages qui ont trop vite grossi dans un anonymat préjudiciable.

En Occitanie, à peine six d’entre-elles sont dédiées à des publics en difficulté, dont une vient d’ouvrir à Perpignan et une 7e est envisagée à Béziers. Grâce à une pédagogie adaptée, le permis y est synonyme d’inclusion alors que, plus largement, un quart des Français sont sans solution de déplacement. Thomas Chevillard, président de Mob’In France, dit : “Cela peut n’être que le dernier étage d’une fusée pédagogique.” Et les besoins sont importants.

Bilan mitigé pour les 1 756 sites en France dont 249 en Occitanie affichant ce label hybride que l’Europe a créé en 1992 pour concilier préservation de la biodiversité et activités humaines. Pendant deux jours, à Matemale (P.-O.), les élus ont planché sur les défis comme le sur-tourisme. Pour la FNE, 121 atteintes ont été recensées. Agnès Langevine, vice-présidente de la région qui aura en charge ces sites au 1er janvier 2023, explique pourquoi ils sont une pièce essentielle dans la sauvegarde du vivant.

2,2 millions d’enfants âgés de moins de 3 ans en France, c’est le dernier chiffre de l’Insee…. avec un impact direct sur les parents qui chaque nuit, voient leur sommeil perturbé. Surtout les mères ! Précise une étude de l’Ifop. Justement, la spécialiste toulousaine Nadège Pétrel vient de publier “50 clés pour aider un enfant qui ne veut pas dormir” (éd. Eyrolles).

Dans au moins trois sites du littoral, les ex-Salins de Villeroy, à Sète, les tocs sur l'étang de Thau ainsi que l'étang de l'Or, à Palavas, on compte des hausses remarquables de populations de ces oiseaux si particuliers de notre littoral. Ailleurs, la forte implication des gestionnaires et le plan de suivi Larimed maintiennent leur niveau. Parfois, comme sur une partie de l'étang de Thau, le préfet interdit toute circulation, "exemple à suivre", selon Olivier Scher, du Conservatoire d'espaces naturels d'Occitanie. Surtout avec les nouvelles habitudes d'apéros-bateaux dans des lieux parfois préservés...

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

Avec la présélection de treize consortiums d’entreprises, l’Etat a vraiment donné le coup d’envoi d’un projet unique en France. La concertation se poursuit avec les territoires. Une nouvelle ère s’ouvre avec le lancement de ces géants qui devraient être capables dans quelques années de subvenir aux besoins électriques de plusieurs millions d’habitants d’Occitanie.

Vice-président de l’Association des élus du littoral, Jordan Dartier, maire de Vias, ne décolère pas. “Il y aura moins de plages privées à l’avenir”, avoue le président de la CCI de l’Hérault, département qui donnera le “la” au littoral français. En cause, un texte de l’administration interdisant toute installation, même provisoire, sur des “espaces naturels remarquables” que l’administration définit… elle-même. Elle imagine même des foodtrucks pour remplacer les paillotes supprimées ! Face à la fronde des élus, un préfet, nommé par Macron, rendra ses conclusions en fin d’été.

L’histoire du festival d’Avignon, qui débute, est intimement lié au Sétois Jean Vilar qui l’a créé il y a 75 ans. Pour les compagnies de théâtre, le “off” – 1 570 spectacles ! – c’est un passage obligé, un investissement financier colossal et un risque faramineux. Un modèle économique au bord du gouffre. Regards croisés avec trois compagnies d’Occitanie. Et entretien avec le co-président du off, Harold David, sur les solutions envisagées dès sa 57e édition, en juillet 2023, pour changer de modèle économique.

Insomnie, digestion, stress... Il y en a pour chaque tracas de la vie. Leur imposant un marketing agressif, les fabricants jouent parfois sur l'ambiguïté entre aliments et médicaments qu'ils ne sont pas. Aymeric Dopter, chef de l'unité d'évaluation des risques liés à la nutrition à l'Anses, qui vient d'émettre une alerte sur le curcuma, revient pour Dis-Leur ! sur le phénomène des compléments alimentaires, en pleine expansion.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

La Montpelliéraine Clémence Gualy se lance samedi un défi à la nage entre Grande-Motte et Palavas ; l’association héraultaise Des Etoiles dans la mer organise, elle, une traversée entre Sète et Palavas. Nageur de l’extrême, Jacques Tuset a refait le périple des fameux évadés de cette île-prison US. Les défis se multiplient dont le but est de récolter de l’argent, aider la recherche et sensibiliser l’opinion et mobiliser les pouvoirs publics. La Fondation pour les maladies rares confirme.

L’Agglopôle de Sète présentait ce mardi sa pépinière d’entreprises qui trouvera sa place dans un écosystème complet d’accompagnement de créateurs. C’est l’une des 50 d’Occitanie et des 500 de l’Hexagone. Dorothée Lépine de l’agence de développement économique AD’OCC insiste : “Les pépinières sont un lieu central du développement économique. Pour le pionnier, René Silvestre, “la solution marche mais on pourrait l’améliorer”, plaidant pour que les privés bénéficient d’un avoir fiscal pour investir.

Cinq ans après la privatisation du sacro-saint examen du Code de la route, les failles de la réforme se font jour : baisse générale du niveau des candidats qui conduit les moniteurs à "faire" du Code pendant les leçons de conduite, tricheries... Avec un risque de privatisation complète du permis... La Poste, l'un des six opérateurs agréés par l'État en Occitanie, ouvre de plus en plus de sites, 82 à ce jour, de Beaucaire à Toulouse.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

Pas encore de road trip pour aller scruter ces entrailles fascinantes selon un circuit touristique mais si vous avez un penchant pour ces pièces merveilleuses avec une atmosphère à chaque fois singulière et unique, vous avez le choix parmi la quarantaine d’avens, anfractuosités et autres gouffres ! Ainsi que la grotte préhistorique de l’Herm, la dernière à être bientôt aménagée.

Le vélo domicile-travail (ou vélotaf) bénéficie d’un sacré vent arrière mais un mur invisible se dresse devant lui. Une preuve ? La difficulté pour les entreprises à encourager leurs salariés à enfourcher leur destrier pour les trajets domicile-travail, y compris quand un dispositif innovant de la FUB, Objectif Pro Vélo, est mis en place. Dans l’Hexagone, les freins sont nombreux, comme les procédures qui mettent des années pour une piste cyclable. Explications.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

Guerre en Ukraine, recherche de l’indépendance énergétique, présidentielle… Le cocktail a eu raison des atermoiements. Personne ne s’attendait à une décision aussi rapide. Deux parcs d’éoliennes flottantes géantes – hautes comme la Tour Eiffel ! – pousseront au large de Port-la-Nouvelle (Aude) et de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) avec l’ambition de couvrir 10 % des besoins en électricité de l’Occitanie et de Paca. Si Macron est réélu, on déploiera ainsi 50 parcs éoliens en mer d’ici 2050.