Le phénomène envahit la Toile : « La théorie du complot peut tuer »

De la fable au mensonge jusqu’au complotisme en passant par « l’infaux » : avec le confinement et la crise, les fausses infos circulent à l’envi. Une sociologue décrypte ce phénomène qui inonde la Toile et les réseaux sociaux.

Confinement oblige, s’il y a une application qui a pris de l’ampleur, c’est Whatsapp. Tout le monde a créé ses « boucles » concentriques : avec amis, famille, boulot… Justement, c’est, entre autres, via ce réseau social que circulent de nombreuses et incontrôlables fausses infos. Devant la recrudescence de fausses nouvelles (ne disons pas fake news : c’est un terme employé par Trump à l’origine pour discréditer les médias légitimes). Whatsapp a limité à un seul destinataire par envoi. Car sur ce réseau en B to B, pas de modération possible. Or, les gens partagent des explications faciles et partagent en masse sur les réseaux sociaux pour se rassurer.

28 % des Français persuadés que le covid a été fabriqué

L’alunissage a fait l’objet de nombreuses « moon hoax » théorie selon laquelle l’homme n’aurait jamais marché sur la lune il y a 51 ans. Un événement historique pourtant bien réel…

À preuve, le 28 mars, l’Ifop a sondé les Français : 28 % sont persuadés, à tort, que le covid-19 a été créé en laboratoire… 40 % de ceux-ci sont sympathisants du Rassemblement national. Ce qui est faux, bien entendu, il s’en est peut-être échappé. Mais c’est tout. Faux, comme le soi-disant brevet de 2004 brandi sur You Tube croyant expliquer sur c’est l’institut Pasteur qui voulait se faire « du fric » en créant ensuite un vaccin. Idem pour la polémique sur le protocole du professeur-druide Didier Raoult, réactivant la vieille antienne de Paris contre Marseille…

Mais cette porosité à croire des infos non vérifiées va bien au-delà du RN. Le confinement est une période inédite. Étrange. Qui génère un niveau d’angoisse jamais atteint. Les gens ont besoin de réponses. Ils ont plus de temps et plongent dans les réseaux sociaux. Faut-il le rappeler : ce que l’on appelle la fachosphère, qui détient tout un arsenal de sites, élabore des scénarios complotistes dans le seul but de faire de l’argent, à travers les publicités qu’elle décroche grâce à un nombre conséquent de clics…

« Miroirs grossissants des peurs de la société »

Au début de cette épidémie, d’innombrables mensonges, « miroirs grossissants des peurs de la société », comme le définissait le sociologue montpelliérain Jean-Bruno Renard, ont commencé à parcourir la Toile. Non, boire des boissons chaudes ou de l’eau toutes les 15 minutes ne fait pas fuir le virus ; se raser la barbe ou boire du thé ou de la tisane (même s’il est excellent de s’hydrater, par ailleurs) n’a aucune incidence sur le coronavirus et cela a peut-être été néfaste pour ceux qui ont pu y croire. Ils ont pu ne plus appliquer les gestes barrière ou ne pas se tenir à bonne distance des gens qu’ils croisent. Que faire ? Quand on vous envoie une soi-disant info, posez-vous. Prenez le temps de vérifier sur les sites officiels (pour le covid : l’OMS, ministère de la Santé) ou sur les médias reconnus comme organe de presse (la mention est facile à trouver, sinon…).Et surtout… doutez ! Vous pouvez aussi aller sur certains sites internet fiables comme Hoaxbuster.

Mêmes mécanismes que lors de l’apparition du sida dans les années 1980

Eva Soteras, sociologue. Ph. DR

C’est aussi la recommandation d’une spécialiste. Originaire de Perpignan, Eva Soteras est sociologue à Montpellier. Elle vient de commettre un livre (1) qui fut brièvement sélectionné au Salon du livre qui n’a pas pu se tenir, crise sanitaire oblige. « Ce sont les mêmes mécanismes qui sont à l’oeuvre qu’à l’époque où s’est déclaré le sida dans les années 1980 où certains faisaient croire que c’était l’oeuvre du Pentagone. Sauf que les réseaux sociaux et internet en général ont décuplé le phénomène devenu 4.0 Dès qu’il y a une cause naturelle avancée en situation de crise sanitaire, écologique etc.,, on a une théorie du complot qui se développe parallèlement invoquant, sans preuves, des causes humaines… » Il en va ainsi pour le 11-Septembre 2001 ; l’assassinat de JFK ; de la vaccination ou encore de l’attentat à Charlie Hebdo. La thèse est toujours la même : « On nous ment. » À chaque fois, c’est le même mantra qui s’adresse de façon subliminale aux esprits : aux explications compliquées des autorités, faite confiance à une explication simple…

Ça devient un complot quand on tente de lui donner une justification : exemple, cette crise sanitaire est là pour enrichir tel labo dans la vente de vaccins »

Eva Soteras, sociologue

Du mensonge au complot, il n’y parfois que quelques clics. « l’infaux » n’est pas encore du complotisme. « Elle devient complotisme quand un événement qui part toujours d’un fait vrai remet en cause de nombreux aspects de la société. Comme la crise sanitaire que nous vivons qui a des incidences notables sur nos libertés et sur l’économie. Ça devient un complot quand on tente de lui donner une justification : exemple, cette crise sanitaire est là pour enrichir tel labo dans la vente de vaccins. »

Sociologue de formation, Eva Soteras, qui travaille aujourd’hui dans une structure, SATT AX LR, où elle valorise les travaux des chercheurs dans plusieurs domaines, explique dans son livre ce que sont les quatre piliers thématiques d’une théorie du complot. Premièrement, il n’y a pas de hasard ; ensuite : à qui profite le crime ? On nous ment invariablement (comme « l’affaire » des masques actuellement), ou encore, 4e pilier, tous les événements ont un lien entre eux. « Les théories du complot mènent à la mort. Car le terreau c’est la haine d’un autre, d’une autre culture. Regardez dans le recrutement des jihadistes, les premières phrases des recruteurs sont pour discréditer des choses établies. »

Quand les USA et la Chine jouent avec l’info…

Les fausses informations et le complotisme ne datent pas d’hier. Au Moyen-Âge, les Juifs étaient accusés de tous les maux. Et quand ce n’étaient pas eux, c’était une soi-disant sorcière qui avait empoisonné le puits… Plus proche de nous, ce sont des pays entiers qui jouent avec l’information. La Chine n’a-t-elle pas allumé un contre-feu en développant la théorie d’un covid-19 venu des USA pour mieux masquer le fait que le virus avait commencé à apparaître chez eux, à Wuhan et que Pékin a pas mal de choses à se reprocher la lenteur de l’alerte de l’épidémie ? De leur côtés, les USA, sans doute pour mieux faire passer sous silence leur était d’impréparation sanitaire, accusent la Chine à l’envi d’avoir laissé le virus s’échapper d’un de leur labo. Les deux pays se disputant en plus leur hégémonie mondiale.

L’âge d’or de la pensée conspirationniste…

Comme Eva Soteras, nous l’expliquait en 2014 en préparant sa thèse, « notre société du doute est l’âge d’or de la pensée conspirationniste. La croyance que tous les événements dans le monde sont voulus comme des projets imaginés par un groupe secret. Ces théories se calquent sur de nombreux événements bien réels : le 11 Septembre, l’assassinat de JFK, la mort de Lady Di, l’affaire Roswell, Première et Seconde Guerres mondiales… Ces théories du complot apparaissent comme des réponses face à des événements hors du commun et à ce réel parfois défaillant. » Ces conspirations seraient organisées par des sociétés secrètes : franc-maçonnerie, templiers, Illuminées de Bavière, Skull & Bones, etc. »

Avec une forte présence dans le cinéma, la science-fiction, en littérature (le Da Vinci Code), les jeux vidéo (Métal Gear). Eva Soteras a dans son livre zoomé sur le rap et ses « théoriciens complotistes à l’allure de prophètes sur la Toile ». Les textes de Rockin’ Squat, ex-membre du groupe Assassin, et frère de Vincent Cassel, comme dans Illuminazzi 666, sont délirants de paranoïa.

Désinfox Coronavirus, la gaffe du gouvernement

Même l’État français a soulevé un tollé de l’ensemble de la presse quand il a mis en ligne un site Désinfox Coronavirus. Discriminatoire, ce site – officiel ! – donne des satisfecit aux journaux ayant selon lui bien traité le phénomène covid-19. Et semble dicter en creux qui a bien son travail ou non. Par la même occasion, ce site gouvernemental met en avant tel ou tel article dès lors qu’il est compatible avec la communication gouvernementale. Sans doute une gaffe mais pas de bon augure, même si le gouvernement a annoncé sa fermeture… À chaque épidémie, son bouc-émissaire ? « L’info est un pouvoir et la manipulation de l’info est un pouvoir immense… »

Rumeurs et complotisme ont commencé avec le début de l’humanité ; ça finira avec la fin de l’humanité. La croyance est constitutive de la société humaine »

Rumeurs, mensonges et théories du complot cesseront-ils un jour ? Et la plaque tournante de cette angoisse de plus en plus collective, internet bien sûr qui a permis une expansion de ces thèses aux idées faciles et fausses, qui se diffusent en masse auprès de gens en perte de confiance ?« Rumeurs et complotisme ont commencé avec le début de l’humanité ; ça finira avec la fin de l’humanité. La croyance est constitutive de la société humaine. Les théories du complot jouent sur tout : les religions, la politique, l’écologie… J’ai du mal à croire q’un jour on va s’en débarrasser. Alors il faut positiver : la « théorie » de la Terre plate, il n’y a pas 20 % des gens qui y croient ; on en rigole. Quant à internet, c’est une source inépuisable d’information et de désinformation. C’est le reflet de la société. » D’ici là pour dédramatiser, vous pouvez aller voir la page Facebook de Complots faciles pour briller en société. D’une douce ironie.

Olivier SCHLAMA

(1) Des Théories du complot aux conspirationnistes, aux éditions Laborintus. Eva Soteras dit : « La démarche est intéressante. Ce sont des docteurs en littérature qui ont monté une maison d’éditions. Ils publient des travaux universitaires avec une dimension davantage grand public. » L’éditeur fait savoir que « le livre sera en vente dans toutes les librairies françaises, sur internet ici https://www.lautrelivre.fr/eva-soteras/les-theories-du-complot, via notre site internet https://www.editionslaborintus.com/evasoteras, ou encore ici https://www.leslibraires.fr/livre/14790263-des-theories-du-complot-aux-conspirationnismes–eva-soteras-laborintus et dans toutes les autres librairies virtuelles. Il peut résulter indisponible temporairement suite à l’arrêt de la distribution cause COVID mais disponible à nouveau bientôt.  Nous sommes diffusés en librairie par SOLEILS diffusion et antérieurement par LA GENERALE. »

Vivre la crise avec Dis-Leur !