Toulouse : Un « panier » symbole d’une nouvelle manière de consommer ?

Des produits régionaux, dans un rayon de 160km autour de Toulouse. Photo D.-R.

Depuis 10 ans la société toulousaine Mon Panier de Campagne livre aux particuliers des paniers de produits locaux. Depuis le confinement, elle a vu son activité multipliée par trois. La petite entreprise a recruté trois salariés et bénéficie du soutien de son réseau de producteurs.

Avant le confinement, l’équipe de Mon Panier de Campagne comptait 4 personnes à plein temps et livrait une centaine de paniers par semaine d’un montant moyen de 80 €. Les livraisons étaient réalisées par les deux camions réfrigérés.

L’implication de tous et la solidarité

Aujourd’hui, trois personnes supplémentaires ont été embauchées en CDD pour assurer la préparation. En effet, ces dernières semaines près de 290 paniers d’un montant moyen de 100 € ont été préparés. Et si les livraisons à vélo sont passées de 15 à 80 par semaine, la société a également mis en place un service de drive au MIN de Toulouse où se situe son entrepôt.

Julie Lechat, directrice de « Mon panier de campagne ». Photo D.-R.

« Sans rien imposer, nous avons incité à laisser si possible les créneaux de livraison aux personnes les plus fragiles et nous avons été touchés par l’élan de solidarité de nombreux clients en bonne santé qui ont opté pour le drive » souligne Julie Lechat, directrice de Mon Panier de Campagne. La nouvelle équipe, pour respecter les règles de sécurité sanitaire, travaille dorénavant en horaires décalés, équipée de masques et de gants.

Peut-être le symbole d’une mutation des habitudes

Le contexte du confinement a fait évoluer les habitudes du public. Il a ouvert de nouvelles conceptions et accru de façon spectaculaire la demande de produits locaux. La fidélité de Mon Panier de Campagne envers ses fournisseurs, répondant à ses exigences en matière de mode production et de qualité, a ainsi été récompensée.
« Nous avons la chance d’être approvisionnés en priorité et de pouvoir ainsi répondre aux demandes de nos clients » reconnait Julie Lechat.

« Nous sommes conscients que notre activité pourrait baisser à la fin du confinement. Cependant cette remise en question forcée de notre organisation va nous permettre de proposer de nouvelles solutions  aux Toulousains qui, nous l’espérons, auront pris goût à la qualité et à la fraîcheur de nos produits. » poursuit Julie Lechat, exprimant ainsi le sentiment de nombreux acteurs des circuits courts de production et de distribution.

Philippe MOURET

Infos pratiques mon-panier-de-campagne.fr Comment ça marche ? Les commandes clients sont arrêtées le lundi soir. Puis, les producteurs préparent les produits qui sont récupérés en direct des fermes et dès le mercredi matin, les paniers sont préparés dans le dépôt frigo et livrés au fil de la semaine.

Dis-Leur ! que les circuits courts…