L’Occitanie, avec ses presque six millions d’habitants (5 986 000 exactement au 1er janvier 2021), devient la 4e région la plus peuplée de l’Hexagone, devançant désormais les Hauts-de-France. Attention, cette situation flatteuse est bancale. En 2020, le déficit naturel s’est amplifié. Il est de 5 000 personnes, s’accentuant au fil des ans. Les décès sont toujours en hausse et les naissance en baisse. Explications de l’Insee Occitanie.

Même par temps de covid, la filière touristique prépare la saison qui pourrait être aussi remplie qu'en 2020. Et elle a besoin de bras. Avec Pôle emploi, la Confédération de l'hôtellerie de plein air organise ce mardi une journée portes ouvertes réservée aux demandeurs d'emplois pour mieux faire connaître les métiers de cette branche qui se professionnalise et a encore parfois 75 % de ses postes à pouvoir.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

Recrutement de 200 médecins et infirmières, augmenter le nombre de places dans les formations, construire ou agrandir 150 maisons et centres de santé, augmenter la place du bio dans les cantines, encourager les visites des médecins à domicile… La candidate PS à sa succession à la tête de la Région Occitanie a dévoilé ses premières propositions en matière de santé, « priorité de mon prochain mandat ».

Malmenés comme d'autres pans de l'économie, certains acteurs du tourisme social arrivent malgré tout à investir pour "l'après". Des projets exemplaires, davantage ancrés localement, démontrent la capacité de résilience du secteur qui réunit 200 structures dans la région, permettant  aux enfants défavorisés et aux familles modestes de prendre des vacances à prix contenus. De la colonie en passant par la classe verte jusqu'au séjour en famille que la pandémie, pour l'heure, a bannis.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

Selon le golden boy de la finance solidaire, Nicolas Hazard, la campagne sera la solution à un trop plein de métropolisation. Celui qui a créé un incubateur pour start-ups dans le Comminges (Haute-Garonne), publie un livre-manuel avec trente expériences glanées partout en France et en Occitanie prouvant que la mondialisation qui écrase tout, ce n’est plus d’actualité.

Alors que le contexte en mer ne cesse de se détériorer, une grande exposition photo itinérante invite à tous ceux qui refusent la fatalité des noyades par milliers aux portes de l’Europe, à se mobiliser. Première escale à Sète (Hérault) pour ce rendez-vous proposé par SOS Méditerranée, avec le soutien de la Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée.

Juriste, ex-universitaire à Toulouse, conseiller régional, Serge Regourd préside Occitanie Livre et Lecture et la commission culture au conseil régional. Il sort un livre aujourd’hui, SOS Culture, qui décrypte les raisons « de l’absence d’une vraie politique culturelle que la pandémie ne fait que révéler ». Il met au jour, sans concession, des dérives : de l’absence de politique culturelle dès le plus jeune âge à la logique de « guichet » jusqu’à l’emprise de la technocratie…

Certaines trésoreries sont pleines faute d’avoir pu dépenser tout l’argent des adhérents dans l’organisation d’événements, de cours, etc. Rembourser une partie des licences ? Garder l’argent par précaution ? Sachant que les clubs s’attendent à une fuite d’au moins 30 % de licenciés à la rentrée. Décryptage avec la pétanque, première fédération – non olympique – en nombre d’adhérents et du sauvetage, en vogue.

La crise a gonflé l’épargne des ménages. Région et CCI régionale appellent les épargnants à soutenir des projets d’entreprises dès avril à travers une plateforme de financement participatif. « Dans le cadre de cette économie citoyenne », ils prévoient de soutenir 200 projets et de lever 20 M€ sur cinq ans. Un retour sur investissement est prévu. Unique en France.

Parallèlement aux aides aux professionnels du tourisme, la Région Occitanie a créé un fonds qui prête de l'argent aux porteurs de projets, privés ou publics, dans les territoires. Une douzaine ont été accompagnés, trente sont prévus en 2021. Une réussite que Dis-Leur vous détaille.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

Sur une intervention, rien ne les distingue des pompiers professionnels. Représentant 80 % des effectifs, il sont indispensables. Et il faut sans cesse en recruter en Occitanie et ailleurs. La France a besoin de 200 000 volontaires. L’analyse de Eric Florès, du Sdis de l’Hérault, Eric Agrinier, du Gard, et Jean-Louis Auriac du Sdis de Haute-Garonne sur cet engagement séculaire promis à des évolutions.

La pratique du sport est en nette hausse, selon les tout derniers chiffres de l’Injep: avant la crise sanitaire, 75 % des adultes de 15 ans au moins déclaraient avoir pratiquer une activité physique au moins une fois dans l’année. Contre 71 % il y a dix ans. La pratique non licenciée est majoritaire, bien aidée par le nombre, en hausse, d’équipements en accès libre. L’Occitanie bien équipée.