On ne peut que le constater, la réussite des listes écologistes lors du second tour des municipales, le 28 juin dernier, n'a pas emporté l'Occitanie. Les maires déjà en place ont plutôt bien résisté, notamment à droite. Deux faits marquants : l'élection de Louis Alliot (RN) à Perpignan et du socialiste Delafosse à Montpellier.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

Pour Olivier Schneider, président de la Fub, le vélo, a tous les atouts d’un mode de transport doux pour un déconfinement doux. Les maires des grandes villes, à l’instar de Montpellier et Toulouse, l’ont compris, profitant de ces 55 jours de moindre trafic pour mettre en place des pistes éphémères appelées à se pérenniser. Selon une étude, en 10 ans, la pratique a explosé.

Tel un entomologiste, Paul Conge fait, dans un livre, l'état des lieux de la fachosphère de plus en plus étendue et d'une certaine jeunesse en proie aux thèses d'extrême droite où l'immigration est la raison, selon eux, de tous les maux. En ces temps d'élections, ça donne froid dans le dos.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer