L’Agglopôle de Sète présentait ce mardi sa pépinière d’entreprises qui trouvera sa place dans un écosystème complet d’accompagnement de créateurs. C’est l’une des 50 d’Occitanie et des 500 de l’Hexagone. Dorothée Lépine de l’agence de développement économique AD’OCC insiste : “Les pépinières sont un lieu central du développement économique. Pour le pionnier, René Silvestre, “la solution marche mais on pourrait l’améliorer”, plaidant pour que les privés bénéficient d’un avoir fiscal pour investir.

Un nouveau dispositif commun à plusieurs organismes (Urssaf, Carsat, CPAM et CAF) vient en aide aux professionnels les plus en difficulté dans le monde du travail, notamment les quelque 100 000 auto-entrepreneurs de l'ex-Languedoc-Roussillon. 

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

Avec huit territoires-cible, l’Occitanie est la région qui a le plus de contrats de destination imaginés dans le cadre du plan de relance. Sur un budget global de 3,5 M€, plus de 1,4 M€ seront réservés cette année à des actions de promotion auprès de la clientèle européenne qui, à cause de la crise, n’a pas retrouvé son plein niveau de 2019. L’Occitanie espère aussi garder sa place de leader en France pour la clientèle française.

Alors que le sujet du prix de l’énergie et du mix énergétique national est au centre des préoccupations, la société Mint (basée à Montpellier), fournisseur de services énergie et telecom éco-responsables, annonce l’acquisition de la marque Planète OUI, fournisseur d’électricité et de biogaz 100% verts et 100% français.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

Après une édition 2021 bouleversée par le contexte sanitaire, le Mondial du Vin Biologique s’est réinventé en proposant un double rendez-vous pour l’édition 2022. Une démarche inédite pour la filière quia permis aux professionnels français et internationaux du secteur de pouvoir se rencontrer d’abord en virtuel, puis en physique cette semaine pour Millésime bio, au parc des expositions de Montpellier…

Lancée l’an dernier, à l’annonce de l’annulation du Salon de l’Agriculture à Paris, cette manifestation destinée à permettre aux consommateurs de rencontrer sur leurs fermes des paysans avait rencontré un grand succès. La Confédération Paysanne renouvelle l’expérience cette année. 40 événements sont prévus en Occitanie, concernant dix départements.

Coup de projecteur sur ce capitalisme qui se revendique heureux avec des pratiques plus responsables en pleine expansion comme le confirme Coralie Dubost, députée et corapporteuse de la loi Pacte. Exemples avec Espace Propreté, première du genre en France à avoir adopté ce modèle ; Terra Hominis, “première du monde viticole” à en avoir fait autant, Com’Event qui évoque, elle, une “révolution”, et même un restaurant, O Jasmin… Du côté de Primum Non Nocere, c’est un “tournant dans la vie économique”. Certains travaillent même à la création de territoires à mission !

Quel plus bel écrin que celui du “Comptoir de la Cité”, à Carcassonne, pour faire le point sur les stratégies et projets d’avenir des Vignobles Foncalieu avec le président de l’union Jean-Michel Cassignol, viticulteur (et arboriculteur) à Aigues-Vives dans l’Aude et le nouveau directeur, venu des champagnes Lanson, Alban Turpin…

La réunion de crise ce lundi à Bercy avec les salariés, Bruno Le Maire et Carole Delga a débouché sur la nomination de Jean-Pierre Floris pour une mission de réindustrialisation du bassin de Decazeville. Le ministère, “insatisfait de l’attitude de Renault”, fait pression pour qu’il accorde des primes extra-légales aux 333 salariés sur le carreau.

Santé, beauté, mode, maison, artisanat d’art, vélo : la présidente de Région, Carole Delga, a annoncé ce lundi la création, à l’automne, d’un label, baptisé Fabriqué en Occitanie, pour mettre en valeur ces grands secteurs de l’économie régionale. En prélude, est lancée une campagne de communication pour acheter les produits locaux en cette fin d’année.

Le Sol-Violette est une monnaie locale citoyenne. Une façon de dynamiser la production locale et de mettre en valeur un territoire qui s’inscrit dans une approche plus vertueuse de la circulation d’argent. Avec une dimension solidaire : la Sol-Violette vient d’être désignée lauréate des budgets participatifs de la Région Occitanie et va pouvoir continuer aider des dizaines de familles en grande précarité alimentaire.

En 2020, dans les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine, les établissements appartenant à la filière aéronautique et spatiale perdent 8 800 salariés (hors intérim), ce qui représente une baisse de 5,5 % de leur effectif, annonce l’Insee. Coup dur pour un pilier de l’économie régionale qui avait reçu la visite du ministre en janvier dernier.

Le “made in France” est plus que jamais au coeur des préoccupations des consommateurs. Consommer mieux, soutenir les producteurs locaux, produire moins de déchets, ce sont les axes qui ont guidé Camille et Jonathan, étudiants en Master au sein de l’école Digital Campus Montpellier, pour la création d’une plateforme de e-commerce (marketplace) baptisée monachatfrançais.fr

La crise a gonflé l’épargne des ménages. Région et CCI régionale appellent les épargnants à soutenir des projets d’entreprises dès avril à travers une plateforme de financement participatif. “Dans le cadre de cette économie citoyenne”, ils prévoient de soutenir 200 projets et de lever 20 M€ sur cinq ans. Un retour sur investissement est prévu. Unique en France.

L’ancienne ministre de l’Ecologie sous François Hollande et présidente de Génération écologie est venue soutenir un happening à Fournès, dans le Gard qui a réuni 1 400 personnes, selon les organisateurs, de Attac aux commerçants de France en passant par la Confédération paysanne. Plusieurs autres manifestations sur le même thème se tenaient un peu partout dans l’Hexagone contre ce géant de l’e-commerce accusé de nombreux maux.