Trois auteurs, dont l’universitaire Catalan André Suchet, viennent de publier un bouquin passionnant, Héritages olympique et patrimoine des événements sportifs. “Pour certains, dit-il, c’est très positif ; pour d’autres, il y a un clivage net, une fracture ; il y a un conflit de générations.” L’Occitanie – région la plus sportive de France avec 3,85 millions de pratiquants ! – est terre de préparation aux JO qui a investi 130 M€ dans ses équipements depuis 2016. De quoi faire briller les frères Lebrun (tennis de table), Léon Marchand (natation), Kévin Mayer (décathlon), Shirine Boukli (judo), Antoine Dupont (rugby à 7), Sofiane Oumiha (boxe), Anthony Jeanjean ou Laury Perez (BMX freestyle)…

Les lauréates du concours « 101 femmes entrepreneures » ont été reçues à l'Hôtel de Matignon à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes vendredi 8 mars. Parmi elles, Esclarmonde Léger-Alibert, fondatrice et présidente de la startup toulousaine "Legallys", lauréate pour la Haute-Garonne.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

En pleine croissance, cette discipline, qui rafle des titres internationaux, est poussée vers l’olympisme par le ministère des Sports et la fédération internationale. Une épreuve sera en démonstration en Australie en 2032. Mais, sceptique, Bernard Rapha, président de la fédé, doute que ce soit, aujourd’hui, une opportunité. Il nous a donné une longue interview lors des championnats de France benjamin et minime, les 10 et 11 mars, à Poitiers, où plusieurs records de France ont été battus (1). Preuve supplémentaire du niveau en hausse et du dynamisme de la natation-sauvetage.

Dans le troisième tome des aventures du major Burns (éd. Fluide Glacial), l’auteur toulousain Devig donne une nouvelle fois libre cours à son humour noir venant habiter une bande dessinée à l’élégante Ligne Claire. Pour en parler, laissons la parole à Philippe Geluck (“Le Chat”) : “Il réussit avec brio le mariage de la BD et de l’humour cruel, avec ce mauvais esprit que j’affectionne.” + Nos coups de coeur manga.

Deuxième du classement 2023 de la “Championship”, le TO XIII entend bien figurer de nouveau en “Super League” dès la saison prochaine (et rejoindre ainsi les Dragons Catalans). C’est l’un des objectifs affichés par Olivier Dubois, président du Toulouse Olympique XIII depuis novembre dernier, succédant à Bernard Sarrazin qui a choisi de passer la main après dix années à la tête du célèbre club de rugby à XIII.

“Olympe de Gouges, symbole exemplaire du féminisme et de l’humanisme, doit rejoindre le Panthéon” affirmait un collectif d’historiens, d’écrivains, d’élus en 2023, dans une tribune au journal “Le Monde”, demandant la panthéonisation d’une “pionnière de la lutte pour l’abolition de l’esclavage et les droits des femmes.” Sa ville natale lui rend hommage, du 8 au 16 mars…

Surveillant 24h sur 24h notre espace maritime, jusqu’à faire face à des menaces prégnantes, y compris de terrorisme, les 19 sémaphores de Méditerranée et de Corse voient leurs missions élargies (protection de l’environnement, découvertes archéologiques, grande plaisance…) Et même si rien ne vaut la pupille d’un jeune marin rompu à l’observation, les sémaphores ont besoin de technologies pour mieux détecter les “signaux faibles”. Le point avec le capitaine de frégate Jacky Loro, responsable de la chaîne sémaphorique de Méditerranée.

En Occitanie, comme ailleurs, les femmes sont plus nombreuses que les hommes (respectivement 51,7 % et 48,3 %) et la région comptait 3 088 000 femmes en 2020. Les femmes et les hommes ont des parcours scolaires bien distincts, notamment parce que les choix d’orientation éloignent les femmes des filières scientifiques et techniques, constate l’Insee. Des chiffres évocateurs, au moment de la Journée internationale pour les droits des femmes.

La crainte d’une suppression d’un poste d’enseignant à Sérignan “était non fondée”, défend la rectrice de l’académie de Montpellier. Sophie Béjean explique même que la langue occitane est largement enseignée à travers 73 pôles de cursus bilingues, 676 écoles (40 % du primaire), 47 collèges (un sur cinq) et huit lycées (un sur dix). Personnalité reconnue de l’occitan, Marie-Jeanne Verny valide et souligne la position volontariste de la rectrice, tout en lui rappelant la fragilité de cet enseignement.

Derrière les 136 projets et 6 847 emplois à la clé (créés ou maintenus), ce sont pour les deux-tiers des extensions d'activités avec les Etats-Unis comme premier investisseur dans la région, suivis de l'Allemagne et les Pays-Bas. Haute-Garonne, Hérault et Tarn-et-Garonne en profitent le plus. L'Occitanie fait partie des régions françaises les plus recherchées.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

Le festival “Escale à Sète” (Fêtes des traditions maritimes en Méditerranée) s’installe sur les quais du centre-ville du 26 mars au 1er avril 2024. Dernier né des “villages” qui composent cette éphémère cité flottante, celui de “la bande dessinée et des arts graphiques” qui proposera rencontres et dédicaces d’une vingtaine d’auteurs de BD ayant tous réalisé des albums sur l’univers maritime.

Les projets alimentaires territoriaux (PAT) visent à rapprocher les producteurs, les transformateurs, les distributeurs, les collectivités territoriales, les acteurs de la société civile et les consommateurs et à développer une agriculture durable ainsi qu’une alimentation saine et de qualité sur un territoire donné. Cinq de ces PAT imaginés en Occitanie ont été mis en valeur lors du dernier Salon de l’Agriculture.

Oublions la polémique sur le parrainage de cette manifestation nationale en 2024, fêtons Le Printemps des Poètes, poètes et poétesses sont “toujours sensibles au renouveau de la nature et à la puissance de la vie”, enseigne Miquelà Stenta dans sa chronique occitane cette ex-professeure d’occitan à l’université Paul-Valéry et présidente du Cercle occitan de Sète.

Le petit vignoble de Saint-Sardos (Tarn-et-Garonne), fondé au moyen-âge, est en danger ! Confrontée à de sérieuses difficultés financières qui ont entraîné, le 31 octobre dernier, son placement en redressement judiciaire pour six mois, la cave coopérative espère désormais que cette période pourra être prolongée, par une phase d’observation, jusqu’à l’automne.

Il s’agit de se pencher à  la fois sur l’état de santé de ces territoires et sur la conservation des chauves-souris vis-à-vis du réchauffement climatique pour mieux ensuite restaurer ces zones humides si importantes pour la biodiversité. C’est tout le sens d’un programme inédit, Rest-Chir’Eau, mené par les chercheurs de la Tour du Valat, à Arles. De quoi servir de modèle pour tous les marais de la planète. Et mieux résister au changement climatique.