L’association narbonnaise Judaïsme en Occitanie projette de créer ateliers, conférences, documentaire et même une randonnée à travers les Pyrénées pour combattre l’antisémitisme, un fléau qui réapparait régulièrement, y compris en ce moment dans les manifs antivax. Son projet est soumis aux votes bientôt ouverts des budgets participatifs de la Région Occitanie.

Un berger vient d’être attaqué et 56 brebis sont mortes pour échapper à un ours. C’est dans ce contexte qu’un vaste projet de conservation de l’ours est mis en route. Réensauvagement du territoire, subtilisation de la montagne par le prédateur… C’est la lecture très critique du projet Life Ours Pyr des élus départementaux de l’Ariège et de la chambre d’agriculture, furieux d’en avoir appris la conception par hasard et qui en demandent à Macron le retrait. “Plus il y aura des ours moins il y aura des troupeaux et des hommes”, alerte Christine Téqui, présidente du conseil départemental de l’Ariège.

Depuis Melba, la présence de l’ours dans les Pyrénées est une réussite : la population est aujourd’hui de 64 plantigrades contre zéro en 1996 en Pyrénées centrales. Mais il manque des reproducteurs. Selon l’association Pays de l’Ours-Adet, l’opinion publique est favorable à cette présence. Point noir, “l’escalade de la violence des opposants”.

Le PNR va déposer un dossier à l’Unesco. Dans un second temps, plusieurs autres parcs naturels partenaires en Espagne et Catalogne pourraient eux aussi être labellisés réserves de biosphère. L’ensemble serait la 5e réserve de biosphère sur trois pays au monde ! Un outil puissant de communication et pour le développement du tourisme et de filières locales. Ou comment allier écologie et développement économique.

Perrine Laffont règne sur le ski acrobatique mondial. La championne olympique ariégeoise a remporté les trois premières épreuves de la coupe du Monde 2020–2021. Après un stage avec l’équipe de France, c’est à Deer Valley (dans l’Utah, aux Etats-Unis) qu’elle va disputer une nouvelle étape vers un probable nouveau Globe de Cristal, les 4 et 5 février. Avec les championnats du monde en ligne de mire.

La Région Occitanie a créé la Compagnie des Pyrénées dont la vocation est d’entrer au capital des stations et les aider financièrement à investir pour l’avenir et se transformer en station des quatre-saisons. C’est aussi un changement d’échelle pour être reconnu sur la scène européenne et lancer des plans de communication. L’Ariège est tout schuss derrière cette initiative ! 

Au Puigmal, Carole Delga, a inauguré, raquette aux pieds, la nouvelle version de cette station. Exemple unique de diversification pour moins dépendre du tout-ski. En Haute-Garonne et Hautes-Pyrénées, les collectivités lancent aussi ce pari depuis 2018. Les P.-O., elles, mènent une étude sur la complémentarité des neuf stations du département. Ces stations de moyenne montagne semblent plus résilientes face au changement climatique et plus à même à répondre au désir des familles de vivre l’expérience montagne.

Le projet de méga-scierie à Lannemezan (Hautes-Pyrénées) par l’entreprise italienne Florian a déjà provoqué pas mal de remous. Après la marche qui a mobilisé plus d’un millier de manifestants, le 11 octobre dernier, une pétition a déjà recueilli plus de 59.000 signatures. Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, souhaite une concertation réunissant l’ensemble des acteurs locaux…