Vice-président de l’Association des élus du littoral, Jordan Dartier, maire de Vias, ne décolère pas. “Il y aura moins de plages privées à l’avenir”, avoue le président de la CCI de l’Hérault, département qui donnera le “la” au littoral français. En cause, un texte de l’administration interdisant toute installation, même provisoire, sur des “espaces naturels remarquables” que l’administration définit… elle-même. Elle imagine même des foodtrucks pour remplacer les paillotes supprimées ! Face à la fronde des élus, un préfet, nommé par Macron, rendra ses conclusions en fin d’été.

Guerre en Ukraine, recherche de l’indépendance énergétique, présidentielle… Le cocktail a eu raison des atermoiements. Personne ne s’attendait à une décision aussi rapide. Deux parcs d’éoliennes flottantes géantes – hautes comme la Tour Eiffel ! – pousseront au large de Port-la-Nouvelle (Aude) et de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) avec l’ambition de couvrir 10 % des besoins en électricité de l’Occitanie et de Paca. Si Macron est réélu, on déploiera ainsi 50 parcs éoliens en mer d’ici 2050.

Deuxième ville hôtelière de France, Lourdes est un cas à part. Symbole de la chrétienté mais aussi de l’ampleur de la crise. Entre le plan de relance que Macron a adoubé, celui de la Région et celui que le maire avait concocté, la cité mariale engage la mue du siècle. Redessiner le centre urbain, retrouver une attractivité en dehors des groupes de pèlerins et proposer une offre touristique diversifiée adossée aux Pyrénées.

Arrivé du Soudan en 2017, Omar Ali Adam est l'exemple d'une intégration réussie par le travail et l'apprentissage du français. Comme lui, quelque 3 000 personnes réfugiées en France ont pu suivre une formation qualifiante en intégrant un dispositif innovant : Hope. C'est l'histoire d'un espoir : celui des groupements d'employeurs pour l'insertion et la qualification. Exemple avec celui de l'Hérault.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

Les grandes vacances approchent ! Elles débuteront dans tout l’Hexagone le mardi 6 juillet au soir, soit près de deux mois et demi après la reprise du lundi 26 avril. Après une année morose et plus ou moins confinée, tous expriment un besoin de s’évader, majoritairement en France. Dans un tel contexte, l’Occitanie est une destination recherchée…

“Le tout répressif est un échec.” François-Michel Lambert a brandi il y a quelques jours un joint en pleine Assemblée. Il est l’auteur avec notamment des députés de la majorité d’un rapport très étayé pour la légalisation contrôlée par l’Etat. Une position à rebours de l’exécutif qui, lui, veut encore durcir la répression. Macron avait annoncé un grand débat national ? Des députés lui demandent un référendum pour “éviter d’hystériser le débat pendant la présidentielle”…

Le professeur suisse Didier Pittet, mondialement connu pour avoir inventé le gel hydroalcoolique et avoir été chargé par Macron d'évaluer la gestion de la crise du covid-19, commet un nouveau livre coécrit avec le Sétois Thierry Crouzet. Tel un diariste, il livre son journal de bord. Ni alarmiste ni "rassuriste", il se dit optimiste, pense que l'on va sortir de cette crise, prône prévention et économie de paix et propose une approche en dix points pour "vaincre les épidémies". Pour ne pas s'en laver les mains...

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

(réactualisé). Vendredi 11 septembre 2020, le juge des référés du Conseil d‘État vient de suspendre, à partir de ce soir, la chasse des tourterelles des bois sur tout le territoire français. La chasse à la tourterelle des bois avait rouvert le 29 août pour quelques semaines. Une aberration pour les associations de défense de l’environnement, dont la LPO, l’Europe et les scientifiques.

Alors que les conséquences du covid-19 s’annoncent désastreuses pour l’emploi, la Région Occitanie saisit l’opportunité d’un plan d’investissement pour un nouveau modèle de société et de promotion d’énergies décarbonées visant à atténuer le réchauffement climatique et aussi à créer de l’emploi. Une démarche de cette ampleur “unique en Europe”