Attirer davantage de monde : c’est l’objectif de nombreux partenaires autour de VNF qui lanceront cette marque le 8 juillet. De quoi relancer l’intérêt pour cet ouvrage, classé au patrimoine mondial de l’humanité, aux prises depuis 10 ans avec le chancre coloré qui décime ses platanes. Alors que le tourisme est malmené par la crise. Autre bonne nouvelle, le préfet de région vient de signer le plan de gestion de ce monument de la région.

Petit frère du Canal du Midi, le vénérable ouvrage de 100 km de long entrevoit un nouvel avenir davantage adossé au tourisme à la lumière d'une vaste consultation. Mais qui, Région Occitanie ou Etat, le pilotera ? Dis-Leur vous explique les enjeux de ce patrimoine unique.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

Classée Monument historique, la Marie-Thérèse est l’emblème du Canal du Midi, classé à l’Unesco. L’association Aventure Pluriel, spécialisée dans la sauvegarde du patrimoine maritime, la restaurera d’ici 2022. Le but : une fois soutenue par des mécènes, elle servira à des manifestations culturelles dans la région. Entre autres, VNF soutient le projet.

Un couple de trentenaires veut produire à Vias des plantes locales sous forme de tisanes et d’huiles essentielles ; accueillir des touristes dans leurs futures chambres d’hôtes… De quoi mettre en valeur le patrimoine local avec des techniques innovantes et de résilience aux inondations. Ils ont déposé un dossier d’aide dans le cadre des budgets participatifs de la Région Occitanie pour lequel vous pourrez voter.