Doté d’une vision sophistiquée, intelligent, avec une extraordinaire adaptation à l’environnement… Dans sa chronique, le directeur de l’aire marine protégée de la côte agathoise, Renaud Dupuy de la Grandrive, nous explique combien cet animal à tentacules dont on se sert également pour faire des bijoux et même de l’artisanat, est extraordinaire !

Aqualis Seafood (installée à Sète, Hérault), connue des consommateurs sous la marque “Golfo Nuevo”, a signé un partenariat avec la société innovante spécialisée dans la régénération de la biodiversité marine EcOcean (Montpellier) pour reverser une partie du produit de ses ventes pour la reconstitution du stock de poissons en Méditerranée.

Un record : plus de 650 mérous viennent d’être comptabilisés dans la plus grande réserve marine de l’Hexagone, à Cerbères-Banyuls, qui demande à Jean Castex de doubler sa superficie. Désormais, les spécialistes espèrent que ce poisson, protégé en France, essaime à l’extérieur du sanctuaire. Ce prédateur symbolise une biodiversité retrouvée.

À la surprise générale, le préfet maritime vient d’accorder les sorties en mer en bateau dès le 11 mai ! Le Premier ministre venait d’annoncer « l’ouverture au cas par cas ». Le Parlement de la Mer, lui, a envoyé sa méthode qui, selon Patrick Toustou, délégué interdépartemental de la SNSM, vise à « apporter des solutions de terrain aux dirigeants. »

« Il est dit que son byssus, qui lui sert, comme les moules, à se fixer à la base sur un support, aurait servi à confectionner la Toison d’Or dans la mythologie grecque… » Renaud Dupuy de la Grandrive (1) est un grand spécialiste de la faune et la flore de Méditerranée. Il entame pour Dis-Leur ! une chronique sur ce monde sous-marin fascinant.