À l’occasion des récentes élections départementales, vingt femmes ont été élues à la tête de conseils départementaux en France, dont 5 en Occitanie. Un moment “historique” pour le présidente de l’Observatoire de la Parité, qui voit ici “l’effet d’entrainement, surtout entre les deux tours, suscité par la trajectoire de Carole Delga…”

En France, sur 155 candidatures à la présidence d’un Conseil régional, 46 sont portées par des femmes, soit 29,7 % de femmes en position de numéro un. En Occitanie, les chiffres sont légèrement supérieurs avec trois femmes sur neuf listes, soit 33,3 % : la présidente sortante Carole Delga (PS et alliés), Malena Adrena (Lutte Ouvrière), et Myriam Martin pour La France Insoumise.

Au lendemain du renouvellement du 27 septembre, l’Occitanie ne brille pas au Sénat par la présence des femmes. Dans les neuf départements d’Occitanie soumis à renouvellement, sur 23 sièges, 4 sont occupés par des femmes, soit 17,39 %. Exactement le même chiffre que lors du renouvellement de 2014.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer