Ce n’est ni Toulouse ni Bordeaux ! C’est, le temps de la distribution de prix prestigieux à des personnalités mettant en valeur des langues minorées, un petit village italo-occitan, Ostana, où la Sétoise Miquelà Stenta a été distinguée. En plus de livrer des chroniques pour Dis-Leur – dont celle ci-après – cette ex-prof d’occitan est l’une des plumes reconnues de la culture occitane. Président du Pen Club Occitan, Jean-Frédéric Brun explique comment cette distinction s’imposait.

Avètz dich Villers-Cotterêts ? Le 30 octobre le président a inauguré la Cité internationale de la langue française comme si Occitan, Corse, Basque, Catalan, Alsacien, etc., n’existaient pas, explique dans sa chronique occitane Miquelà Stenta, ex-professeure d’occitan à l’université Paul-Valéry et présidente du Cercle occitan de Sète…

Depuis trois ans, sous l’impulsion de Miquelà Stenta, présidente du Cercle occitan de Sète, des passionnés ravivent la mémoire de ce territoire. De la belle ouvrage richement illustrée ! Avec trois belles séquences : le peintre Pierre François irrigue l’Almanac ; l’histoire du kiosque Franke et le formidable lycée de la Mer.

Coma te dison ? Cossí t’apèlas ? Comment t’appelles-tu ? Tous les débutants en occitan se souviennent de cette première leçon qui détermine tout le reste du cursus. Dans sa chronique mensuelle, Miquelà Stenta, présidente du Cercle occitan de Sète et ex-professeur d’occitan à l’université de Montpellier, en livre tout le cheminement, une suite logique de ses dernières chroniques sur les patronymes, la toponymie…

Crèche, santons, contes de Noël et… l’Almanac Setòri ! Dans sa dernière chronique de l’année, Miquelà Stenta, ex-prof d’occitan à l’université de Montpellier, et présidente du Cercle Occitan de Sète, évoque bien entendu les festivités du solstice et les Almanacs dont une tradition depuis… l’Antiquité. Celui de Sète et du Bassin de Thau vient de sortir !

Macarèl !… Comment des expressions communes portées sur des tee-shirts, autocollants, etc., sont devenues une marque culturelle dans la région depuis 20 ans. Son créateur produit en gros et revend aux associations occitanes. Une réussite née d’une association qui voulait donner plus de visibilité à l’occitan, comme l’explique Miquelà Stenta, ex-prof d’occitan à l’université de Montpellier, et présidente du Cercle Occitan de Sète.