Réservez votre pique-nique : A table le 6 juillet avec les produits d’Occitanie de qualité

pique-nique géant sous le label Occitanie L'Occitanie est la première région européenne par le nombre et la diversité de ses produits labellisés : 243 (2). Ces signes d'identification de la qualité et de l'origine (Siqo) représentent 39 % du chiffre d'affaires des exploitations agricoles de la région. Elle abrite le premier vignoble du monde en AOP et IGP et c'est la première région française en agriculture biologique. Photo : DR.

Ce sera la seule manifestation de ce type cette année dans la région. Ce pique-nique haut de gamme se tient pour la première fois dans l’ex-Languedoc-Roussillon le 6 juillet dans le cadre de l’abbaye Saint-Félix de Monceau. Cette promotion pédagogique des 243 produits de qualité labellisés de la région s’inscrit dans une démarche globale de la politique agroalimentaire de la Région.

Une assiette de produits d’excellence et de proximité. Floc de Gascogne, nectar d’abricot ou Armagnac ; huîtres de Thau et tielle de Sète (en quête de reconnaissance AOC et IGP); agneau fermier des Pays d’Oc, boeuf fermier d’Aubrac, poulet fermier du Gers, veau d’Aveyron et du Ségala, jambon noir de Bigorre, aligot de l’Aubrac. Et encore : Bleu des Causses, Pélardon, Rocamadour. Mais aussi tomates d’Occitanie, abricots du Roussillon, Olives de Nîmes. Et pour les boissons : du vin de Pays d’Oc, et de la bière bio.

Pique-nique des Qualivores d'Occitanie 2019
Photo : Olivier SCHLAMA

Un menu à faire saliver autochtones et touristes. De 18 heures à 23 heures. Avec des animations (ateliers culinaires, maquillages pour enfants, balades à dos d’ânes, visites de l’abbaye) et l’intervention de la fanfare Gombo Révolution. Ce sera le cas lors d’un pique-nique unique dans la région, qui met à l’honneur les produits du terroir, celui baptisé des Qualivores (1). C’est le nom de ce repas inédit en Languedoc-Roussillon. Les sept cents privilégiés – c’est la jauge maximum dans ce site classé – vont le dévorer. Ils auront réservé le panier repas (2) – avec possibilité d’en reprendre auprès des stands le 6 juillet prochain. Cette grande fête se tient dans le cadre exceptionnel de l’abbaye Saint-Félix-de-Monceau, à Gigean, avec vue plongeante sur le bleu puissant de l’étang de Thau et le nez dans les senteurs de la garrigue, autour des produits du terroir d’Occitanie.

Ces filières labellisées et territorialisées représentent 165 000 emplois et 2,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires par an en Occitanie alors que les revenus des producteurs, eux, restent faibles. Ce pique-nique participe de leur notoriété. Les gens veulent manger de la qualité. »

Jean-Louis Cazaubon, vice-président de la Région.

Ce pique-géant, qui a déjà eu lieu à quelques reprises, notamment à Toulouse l’an passé qui était une réussite, devrait se pérenniser régulièrement. Et commence dans l’ex-Languedoc-Roussillon de la meilleure des manières, avec « un pied de nez : l’abbaye abritait jadis des moniales qui vivaient, elles, d’une alimentation frugale… » a souligné le maire de Gigean, Francis Veaute.

carte du label OccitanieDerrière ce pique-nique champêtre, il y a toute une économie. Qui le sait ? L’Occitanie est la première région européenne par le nombre et la diversité de ses produits labellisés : 243 (2). Ces signes d’identification de la qualité et de l’origine (Siqo) représentent 39 % du chiffre d’affaires des exploitations agricoles de la région. Elle abrite le premier vignoble du monde en AOP et IGP et c’est la première région française en agriculture biologique (+ 12 % par an depuis trois ans). Elle recèle de richesses alimentaires dont peuvent être fiers ses presque six millions d’habitants.

Institut régional de la qualité agroalimentaire d'Occitanie), présidé par Jean-Louis Cazaubon
Photo : O.SC.

C’est le but de ce pique-nique organisé par un satellite de la Région Occitanie, l’Irqualim (Institut régional de la qualité agroalimentaire d’Occitanie), présidé par Jean-Louis Cazaubon. Celui-ci fut président de la chambre d’agriculture des Hautes-Pyrénées et actuel vice-président de la Région Occitanie chargé de l’agroalimentaire et de la viticulture. « Ces filières labellisées et territorialisées représentent 165 000 emplois et 2,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires par an en Occitanie alors que les revenus des producteurs, eux, restent faibles. Ce pique-nique participe de leur notoriété. Les gens veulent manger de la qualité », a noté Jean-Louis Cazaubon. Des emplois non délocalisables, ce qui fait reprendre un slogan connu à Jean-Louis Cazaubon : « Nos emplettes sont nos emplois. »

Échanges entre producteurs et consommateurs

Dégusation de produits label Occitanie
Photo : DR.

Le but de cette manifestation est aussi de permettre des « échanges entre producteurs et consommateurs, appelés à devenir des consomm’acteurs, c’est à dire des habitants qui reconnaissent la qualité des aliments et capables de devenir des ambassadeurs de ces terroirs ». Il y aura des présentations de toutes sortes de produits régionaux mais aucune vente sur place. Le déclic de cette manifestation ? « C’était après le scandale sanitaire des lasagnes à la viande de cheval. Les gens vont de plus en plus faire leurs courses dans les marchés et en circuits courts », abonde Hussein Bourgi, conseiller régional et premier secrétaire PS de l’Hérault.

Ce pique-nique est l’une des nombreuses facettes de la politique volontariste agroalimentaire de la région Occitanie qui avait déjà créé en 2006 la marque ombrelle Sud de France, un succès réunissant 10 000 produits régionaux « fabriqués chez nous, selon Jean-Louis Cazaubon. C’est une fierté pour nos habitants et les touristes. » Une région qui réaffirme depuis sa volonté d’introduire 40 % à 50 % de bio et de produits issus des circuits courts dans les cantines des lycées où sont servis 230 000 repas chaque année. Et qui a décrété l’alimentation, comme grande cause régionale avec un pacte à la clef.

Olivier SCHLAMA

(1) Les Qualivores est une communauté créée en 2013 de plus de 7 400 membres regroupant producteurs, métiers de bouche et consommateurs.
(2) Pour participer, il est obligatoire de réserver en ligne sur le site des Qualivores. 30 euros pour deux et 5 euros par enfant (gratuit pour les moins de 6 ans). Dans le panier : deux chapeaux, des couverts, une nappe, deux éco-cups et des tickets pour aller se ravitailler directement aux stands. Pour aller pique-niquer, il faut se garer à la salle des Sports de Gigean. Là, vous vous rendrez à l’abbaye avec des navettes gratuites prévues à cet effet.
(3) 243 productions labellisées. Créée il y a 25 ans, l’Irqualim accompagne les producteurs dans la valorisation de leur savoir-faire. Elle rassemble les organismes en charge des 243 productions régionales : bio, AOC (Appellation d’origine contrôlée), IGP (Indication géographique protégée), IG (Indication géographique), STG (Spécialité traditionnelle garantie), Label Rouge (deux soupes concernées à Sète).

Sur le même thème :