Inédit : L’Occitanie teste les trains gratuits pour les jeunes

Train Regiolis TER Occitanie en gare de l'Isle-Jourdain (32)

Une expérimentation est lancée en avril avec 2 000 volontaires. Généralisation prévue en septembre prochain pour les 18 ans-26 ans. Pour davantage de pouvoir d’achat pour les jeunes. Coût pour la collectivité : 1,5 M€ par an.

À partir de 15 trajets effectués par mois et à condition que l’on garde ce rythme-là, les jeunes de 18 ans à 26 ans ne paieront pas le TER en Occitanie, à partir du mois de septembre, une fois l’expérimentation concluante. Pas un centime. Au minium 5 000 jeunes seront concernés par cette mesure pour un coût total estimé de 1,5 M€ par an à la charge de la Région Occitanie. Mais SNCF et Région pensent que beaucoup plus de jeunes y accèderont. Cela se fera par l’entremise d’une application dédiée, dès le mois de septembre prochain. Sans engagement.

Moitié prix puis gratuit dès le 6e trajet

Carole Delga. Ph : O.SC.

Une façon de récompenser la fidélité. Et de générer moins de pollution. La collectivité vous aide : cercle vertueux. Carole Delga explique : “Quand les jeunes monteront et descendront du train, ils devront activer l’application dédiée qui calculera tout, dont les trajets. Il suffira juste d’avoir entre 18 ans et 26 ans. Les cinq premiers allers-retours sont à moitié prix. Du 6e au 11e, ils voyagent gratuitement et dès le 11e trajet enregistré, ils “cagnottent” pour le mois suivant. Quel que soit le motif de déplacement. Et pour toutes les distances sur l’ensemble des lignes SNCF des 13 départements de l’Occitanie. De quoi faire progresser le pouvoir d’achat des jeunes”

Suite logique du succès du train à 1 €

La présidente de Région souligne que 1,3 million de billets à 1 € ont été achetés en 2020, à 90 % durant l’été 2020, et ont permis une hausse de + 13 % du nombre de voyageurs dans la région alors que le trafic baissait dans le même temps de 25 % au niveau national. “Ces 1, 3 millions de billets ont été achetés à 60 % par des jeunes. Quand on a vu cet engouement on s’est dit que l’on ne pouvait pas le laisser retomber”, explique Carole Delga. “Les jeunes ont délaissé le covoiturage ; la plupart de ces jeunes qui ont acheté un billet à 1 € découvraient le train ! Avec tous ses avantages : le coût très bas, notamment”, a renchéri Philippe Bru, directeur régional de la SNCF.

“Un vrai pari qui n’existe nulle part ailleurs”

“Cette formule est un vrai pari qui n’existe nulle part ailleurs en France”, note encore Philippe Bru, le directeur régional de la SNCF. “Avec ce genre de formule (lire ci-après), ajoute-t-il, nous pouvons ambitionner de passer de 65 000 voyageurs par jour dans la région (la situation actuelle, crise sanitaire oblige, est inférieure de 30 %, Ndlr) à 100 000 par jour en 2030.” Et surtout habituer et fidéliser une clientèle dans ses choix de transport.

Je suis favorable à la gratuité des transports en commun dans les métropoles”

Carole Delga
Premiers déplacements du TER avec la nouvelle livrée LIO. Toulouse (31), juillet 2019

Avec toutes ces formules – train à 1 € maintenu, gratuité des TER pour les moins de 26 ans, gratuité pour les scolaires, réduction sensible des abonnements de travail -, la présidente de la région Occitanie est-elle favorable à la gratuité totale des TER pour tous ? “Je suis favorable à la gratuité des transports en commun dans les métropoles, que ce soit à Montpellier ou à Toulouse. C’est la bonne échelle car ils ont beaucoup de trajets du quotidien. Sur l’ensemble de la région nous comptons 60 % de voyageurs occasionnels et nous avons une grande transversale : Marseille-Bordeaux. “Nous menons une politique de fond. Constante”, défend la présidente de Région.

Abonnement gratuit pour les scolaires

Depuis cinq ans, Carole Delga s’échine à trouver les meilleures formules, faisant économiser du pouvoir d’achat aux occitans. Depuis la rentrée 2020, les parents d’enfants scolarisés ont ainsi vu la facture annuelle de leur abonnement passer de 350 € à 45 € et ce sera “zéro à la rentrée de septembre 2021”. Nos tarifs TER sont les plus bas ; nous versons une prime de 400 € pour tout achat de vélo à assistance électrique et pour tout véhicule hybride…”

Olivier SCHLAMA

(1) Le principe de la formule pour les 18 ans – 26 ans :
Pour les 5 premiers allers-retours (10 premiers trajets du mois) : l’usager jeune bénéficie de la tarification à – 50% sans autre engagement nécessaire de sa part ; Du 6e au 10e allers-retours (du 11e au 20e trajet du mois) : l’usager voyage gratuitement ; A partir du 11ème aller-retour et jusqu’au 15ème (du 21ème au 30ème trajet) : son « compte mobilité » est crédité progressivement de ses 10 premiers trajets (pour le mois suivant) lui permettant ainsi de voyager gratuitement d’un mois sur l’autre. Ce dispositif sera mis en œuvre via une application mobile sur smartphone à l’usage simplissime : après s’être inscrit, il suffit pour chaque trajet de “cliquer” à la montée et à la descente du train.

Montez dans le train avec Dis-Leur ! 

Et tant d’autres articles…!