Face au renoncement de soins dans les quartiers prioritaires, il existe des structures généralistes, non lucratives, ouvertes à tous, sans frais, et qui se multiplient. À Montpellier ou Capestang et peut-être demain à Béziers, Olargues, etc. Autre originalité, les médecins y sont salariés. Rencontre avec le porteur du projet Lemasson, Jérémie Malek.

Les Frontignanais Isabelle et Damien Provost ont un fils autiste, Adriano, 9 ans, qui attend depuis trop longtemps une place en institution. Dis-Leur ! décrypte ce phénomène généralisé. La spécialiste toulousaine de l’autisme Carine Montoulan expérimente un projet évitant à tout coup le recours à un IME. L’Agence régionale de santé fait l’état des lieux de l’autisme en région et évoque ses actions menées malgré la crise sanitaire.

Pour la première fois en France, on va expérimenter sur 10 000 enfants un parcours de santé 100 % remboursé mis en oeuvre par l’association Occitadys, soutenu par l’ARS et le ministère, visant à simplifier le « parcours du combattant » et à financer bilans, rééducation et accompagnement. L’exemple servira à créer un modèle français.