Urgences : Quand les médecins retraités soulagent l’hôpital

Comme le dit Dominique Fort, médecin retraité qui intervient à Sens, "la société a changé". Désormais, les jeunes médecins veulent accéder pleinement aux 35 heures comme l'a fait remarquer Emmanuel Macron lors du 42e congrès de la Mutualité française et il faut s'armer de patience pour consulter un toubib. Du coup, une partie de la patientèle est en déshérence. Ce qui n'est ni souhaitable tant au niveau de la santé de la population ni du point de vue économique : quelqu'un dont la santé se détériore coûte plus cher à la collectivité. Photos DR.

A l’heure où l’afflux de vacanciers fera cet été encore mécaniquement exploser la fréquentation des urgences des hôpitaux…

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S’enregistrer