Saveurs : Le chocolat, enfin quelque chose qui nous remonte le moral

Le chocolat c'est bon pour le moral ! Ici des tablettes de Rose & Chocolat, en Ariège. Photo STEM-2018

Le chocolat réduit le stress et améliore l’humeur chez les personnes dont le moral est bas, dit-on. Et en cette période, rien n’est de trop pour se remonter le moral ! Alors, il serait dommage de se priver de ce plaisir gourmand. D’autant que les produits d’Occitanie sauront vous faire fondre !

Bien sur il y a Cémoi ! La première chocolaterie du  groupe a vu le jour en 1814, dans les Pyrénées-Orientales. Depuis, le groupe Cémoi s’est agrandi; avec le rachat et  la construction de plusieurs chocolateries sur tout le territoire français. De Perpignan à Villeneuve d’Ascq, Cémoi emploie plus de 2.350 collaborateurs en France, pour offrir le meilleur des chocolats à la française.

Les plaisirs régressifs des gourmandises d’antan

La boîte en métal de Noël de l’Authentique petit ourson Guimauve. Photo © CEMOI

Et comment ne pas citer la véritable icône de la marque (depuis 1962), l’Authentique Petit Ourson Guimauve tellement eattaché aux saveurs de l’enfance avec son coeur onctueux et l’enrobage délicieusement chocolaté. On peut même trouver une boîte en métal illustrée sur le thème de Noël. Mais la marque propose également ses chocolats de Noël, traditionnelles papillottes et large choix de gourmandises, notamment avec la série Le temps des Fêtes

Une autre gourmandise inoubliable se fabrique en Lozère, après avoir connu une renaissance à Alès dans le Gard : Le Malakoff ! Cette savoureuse petite barre de chocolat qui doit son nom à une victoire militaire de Napoléon III avait disparu de l’étal des confieurs, avant d’être « retrouvée » par Romain Chollier, qui a déposé la marque le… 25 décembre 2015 !

Ses locaux devenus trop petits, c’est donc en Lozère (à Banassac-Canilhac) que Laurence et Romain ont transporté leur concept. Avec désormais deux boutiques, l’une sur le site de production, l’autre à Pèzenas (Hérault). Pour découvrir, savourer, partager ces délices de gourmandise qui composent désormais une véritable gamme à (re)découvrir.

Le pharmacien devenu… chocolatier !

Un peu plus loin dans les Pyrénées, en Haute-Garonne, on découvre que « les premiers chocolatiers étaient… pharmaciens » ! Ainsi la chocolaterie Dardenne (à Luchon)  fut créée en 1897 par Ludovic Dardenne pharmacien-chocolatier, car parmi les épices figurait le cacao.

Elève puis collaborateur de Paul Sabatier, célèbre chimiste (prix Nobel de chimie en 1912) il étudia avec lui les effets indésirables du chocolat (problèmes de digestion, d’assimilation, de vomissements, maux de tête, etc…) afin d’élaborer un chocolat « au goût unique et sans effet indésirable. » Dont le brevet fut déposé en 1910 !

Aujourd’hui encore, la chocolaterie Dardenne « fabrique des chocolats de façon traditionnelle et authentique, dans le respect du savoir-faire des maîtres chocolatiers en y intégrant une notion de santé et de bien-être. » Dardenne a obtenu la certification bio en 2005 et sans gluten en 2014 (Afdiag). La même année, la chocolaterie de Luchon a obtenu le prix de l’innovation au salon Sisqua pour son chocolat 100% végétal au lait d’amande et au sucre de coco. Une belle gamme régionale à découvrir sur le site de la marque.

Des nouvelles de Rose & Cacao

Allez ! Encore un petit creux ? Il faut aller jusqu’en Ariège (à Montghailard), à la rencontre du Divin Chocolat de Rose & Cacao. Nous vous en avions parlé lors de leur premier anniversaire (première bougie en Ariège) alors prenons quelques nouvelles : « Il nous tient à coeur de vous permettre d’avoir nos chocolats sur votre table de fêtes où sous le sapin… Nous mettons tout en œuvre pour vous proposer le meilleur de Rose & Cacao : de bons chocolats, notre enthousiasme et notre fantaisie… »

Rose & Cacao… chocolaterie bio et vegan, en Ariège. Photo Droits réservés.

La philosophie de Rose & Cacao est claire : « Manger du chocolat, c’est bon pour la santé ! Oui, mais pour véritablement profiter des vertus du cacao, mieux vaut se tourner vers le chocolat cru ! La fève de cacao cru est considérée depuis plusieurs milliers d’années comme la “nourriture des Dieux”, et pour cause,… »

Criollo, la « Reine des fèves » de cacao

« Nous aimons le goût de l’authenticité, et nous avons la chance de pouvoir élaborer notre chocolat à partir de matières premières provenant de la fève Criollo. La fève de la variété Criollo est considérée comme la meilleure au monde, on l’appelle la “reine des fèves”. Elle a un goût naturel fin, plutôt fleuri, avec une amertume présente mais qui sait rester douce. De quoi confectionner un chocolat noir « Grand Cru » à la présence bien marquée mais tout en finesse » souligne l’équipe ariégeoise.

Avec des matières premières issues de l’agriculture biologique et la volonté de « considérer chaque maillon de la chaîne du chocolat Rose & Cacao avec justesse. » Ainsi, le cacao cru utilisé est issu du réseau Minga, qui oeuvre pour une économie de proximité et de qualité. Enfin, « dans la mesure du possible, nous nous approvisionnons en matières premières chez des producteurs français, voisins de notre atelier quand cela est possible. »

Et pour décourir toute la gamme, c’est ICI ! Et la chocolaterie réouvre ses portes à partir du 19 décembre aux horaires habituels

Pour en savoir plus encore sur le chocolat, on peut aussi partir à la découverte du Marché de Noël virtuel du Syndicat du chocolat. Pour tout savoir, de la fève à la tablette. Il ne vous reste plus qu’à déguster, svourer et passer un beau Noël !

Philippe MOURET

Parlons chocolat :

  • Gers : Fleurance, la première chocolaterie française équitable et bio. Lire la suite…
  • Rachid Makcharrade, inscrit son nom sur les tablettes. Lire la suite…
  • Pain au chocolat et chocolatine, au coude-à-coude en Occitanie. Lire la suite…
  • Xicolatada : Vous pourrez leur dire « merci pour le chocolat. » Lire la suite…