Lancé au niveau national il y a peu, le BiMer, brevet d’initiation aux métiers de la mer, est désormais proposé dans l’académie de Montpellier. Son équivalent des métiers de l’aérien, hyper demandé, fait le plein de diplômés chaque année. Les deux permettent d’aider les élèves dans leur projet d’orientation en leur montrant la diversité des métiers dont certains sont porteurs économiquement.

Ces formations hyper-professionnelles s'arrachent. D'autant plus qu'elles maillent le territoire et que les élèves peuvent suivre des études secondaires près de chez eux. Exemple avec l'IUT de Sète qui s'enrichit de deux formations acquises de haute lutte. Sophie Béjean, rectrice d'académie, fait le point sur cette filière hyper-recherchée qui ne fait pas de bruit.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

Laisser désormais les établissements scolaires ouverts pendant la pandémie, même quand se pose la question du reconfinement, c’est en faire le lieu de tous les défis. La rectrice de l’académie de Montpellier, Sophie Béjean, retient de cette année exceptionnelle la mise en place d’une organisation millimétrée ; “la solidarité” qui s’est exprimée durant la crise et “l’innovation qui s’inscrit dans la durée”. A l’opposé, la porte-parole du Snuipp claque : “En un an, le ministère n’a tiré aucune leçon de la pandémie…”

(Mis à jour le 4 mai 2021). Avec 13 sites, dont 7 nouveaux, l’Occitanie est la première région avec autant de campus connectés. Avec, celui qui concernera tout le département de la Lozère en 2021. Rare. Dis-Leur ! vous explique tout de cette “chance” pour des étudiants jusque-là empêchés de suivre des études supérieures. Le point avec Sophie Béjean, la rectrice et Sophie Pantel, présidente de la Lozère.

À l'heure de la reprise au collège, Sophie Béjean, rectrice d'académie de Montpellier, fait le point sur la réouverture des 2 000 écoles primaires. Sur le protocole sanitaire angoissant, sur les maires qui ne veulent pas rouvrir, sur les conditions de rentrée, en septembre, le suivi personnalisé...

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

Depuis le 16 mars, les écoles sont fermées, coronavirus oblige. Depuis, les enseignants s’escriment à donner exercices, devoirs et activités par le biais d’internet. Dis-Leur publie des témoignages de parents et d’instits frôlant parfois le surmenage. Dans un entretien à Dis-Leur Sophie Béjean, rectrice d’académie, dit les comprendre. Et annonce la distribution de centaines d’ordinateurs et de kits pédagogiques aux enfants défavorisés.