"Un modèle" ; "Un grand chef" ; "Il avait le talent des grands" ; "C'était un homme d'une incroyable intelligence mais qui ne supportait pas l'on soit son alter égo" ; "Visionnaire"... Plusieurs personnalités qui ont croisé la route de l'ancien maire de Montpellier, mort le 24 octobre 2010, évoquent celui d'un fauve aux mille facettes.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

À l’inverse du Corbusier qui détestait la rue, pour des urbanistes à l’image du Montpelliérain Damien Vieillevigne, la ville est un espace sensible qui doit se penser par le sol, s’imaginer avec les habitants pour se créer une identité partagée et être la plus agréable à vivre. Revégétaliser, déminéraliser, créer des trames vertes…