Pour Noël : Retour sur une année de découvertes avec Dis-Leur !

Quelques créations Made in Occitanie à mettre sous le sapin... Photo D.-R.

Tout au long de l’année, l’équipe de Dis-Leur ! a sillonné la région à la rencontre des créateurs les plus innovants de l’Occitanie. Petite rétrospective de nos coups de coeur, pour autant d’idées de cadeaux à quelques jours de Noël. Rétrospective et bons plans…

Les Mirliflores : Comme Proust et sa célèbre madeleine, chacun garde au coin de sa mémoire, le souvenir d’un biscuit, attaché aux bonheurs simples d’un goûter d’enfance. Sans doute est-ce un peu de cette nostalgie qui a guidé la démarche d’Elisa et Gwenaëlle deux historiennes qui recréent des biscuits d’antan et dont la production a fait son entrée… au Louvre ! à lire ICI et sur leur page Facebook pour découvrir leurs nouveautés et en particulier les boites de Noël en tirages limités, ICI

Bleu de chauffe : Inspiré de l’univers prolétaire du XXe siècle, les sacs et besaces en cuir qui sortent de l’atelier d’artisans-maroquiniers Bleu de Chauffe, au pied des majestueux pilones du Viaduc de Millau (Aveyron), sont une réussite commerciale depuis 2009. Cette discrète société, qui revisite le style ouvrier, aux valeur durables et environnementales, est pionnière dans la région. à lire ICI  et sur le site de la marque ICI

Thomas Liorac : Aux pieds des Pyrénées, à Laroque-d’Olmes en Ariège, la société Thomas Liorac offre une nouvelle jeunesse à une vieille tradition ariégeoise : le peigne en corne. Cet objet d’abord utilitaire s’orne ici d’une pointe d’originalité, d’un côté tendance et d’un brin de personnalisation pour s’affirmer comme un « must-have » de la beauté… En effet, chaque peigne est unique et se décline en autant de modèles qu’il existe de chevelures. C’est un des atouts de la marque ariégeoise, désormais labellisée entreprise du patrimoine vivant. à lire ICI et sur le site de la marque, ICI

Third Editions : Final Fantasy, Dark Souls, Zelda, Kingdom Hearts, Pokémon, Marvel Cinematic Universe… Fondée en 2015 par deux spécialistes du marché du livre vidéoludique (tous deux natifs de Muret, en Haite-Garonne), Third Éditions se consacre à l’étude des plus grandes sagas de l’histoire du jeu vidéo, en prenant le parti d’aborder ces titres comme des œuvres culturelles à part entière. Avec deux nouveautés pour Noël : un coffret Final Fantasy I-II-III-IV-V et un ouvrage sur Dragon Quest la jeune maison d’édition toulousaine va une nouvelle fois faire frémir les fans. à lire ICI et sur le site, ICI

Pop’Line : Pop’Line Lingerie & Homewear est une marque née en 2011. Et sa fondatrice, Claire Fafet reste fidèle à sa philosophie et à ses valeurs : « Tous mes modèles sont des pièces uniques, ou réalisées en très petites séries. C’est moi qui les réalise », souligne la jeune femme originaire d’Amiens, qui a fait ses études de design de mode à Nîmes et Montpellier. Si elle est une spécialiste de la lingerue, Claure Fafet sait aussi imaginer de très agréables tenues d’intérieur pour rester sexy à la maison, même en hiver (photo). à lire ICI et directement sur le site, ICI

Sacopette : Deux Toulousaines ont inventé récemment un nouvel habit pour bébés, sans bouton ni fermeture-éclair, s’inspirant de la salopette. La Sacopette est un vêtement tout-en-un, peu cher et fait main, made in France ! La première collection d’hiver est arrivée, illustrant une réussite qui répond à un vrai besoin : libérer les enfants comme les… parents. à lire ICI et sur leur site, ICI

Delphine Josse : Rechercher la coupe parfaite, explorer les matières, sublimer les femmes, autant avec sa série des « petites robes noires » emblématiques de la marque, que pour ses accessoires sophistiqués (ci-contre) … Tels sont les défis que Delphine Josse a su relever en créant sa marque de prêt-à-porter à Toulouse. Pour sa marque, Delphine Josse a fait le choix d’une fabrication 100% made in France. à lire ICI et sur son site, ICI

Guishu : La rencontre d’une Chinoise et d’un Français a créé le désir et une naissance : celle du Guishu, en Camargue. Le saké, riz fermenté, première boisson alcoolisée de l’humanité (il y a 9000 ans) a été repensé, avec un savoir-faire bien français et une saveur affirmée, dans les rizières de Camargue. Elle s’appelle Guizhi, ce qui veut dire « rameau d’olivier de Chine » et lui Olivier. Ainsi naquit le Guishu, ce qui signifie « olivier de Chine »… à lire ICI et en direct sur le site, ICI

Pays d’Oc : Pour sa onzième édition, la « Collection » des Vins de Pays d’Oc a pris une saveur particulière. Celle d’une nouvelle génération de cépages. Celle aussi de l’anniversaire du label, né en 1987.  Des noces de perles ! Comme en témoigne une nouvelle Collection de vins définie comme « très haute couture » dont la genèse est intimement liée à la saga Pays d’Oc IGP. à lire ICI et sur le site officiel, ICI