Toulouse : La Sacopette, l’habit anti-carcan pour enfant

Anne-Laure Pichon et Anne-Laure Rami : ces deux Toulousaines ont inventé la Sacopette pour les enfants jusqu'à six ans. C'est la première collection hiver qui est lancée. Photo : DR.

Deux Toulousaines ont inventé récemment un nouvel habit, sans bouton ni fermeture-éclair, s’inspirant de la salopette. La Sacopette est un vêtement tout-en-un, peu cher et fait main, made in France ! La première collection d’hiver est arrivée, illustrant une réussite qui répond à un vrai besoin : libérer les enfants comme les… parents.

Pas de fermeture-éclair, pas de boutons-pression, encore moins de d’imanipulables boutons : la Sacopette est un nouvel habit, à mi-chemin entre le sac et la salopette pour les 6 mois-6 ans. C’est l’habit qui s’est donné comme mission de simplifier l’habit. Et la vie des enfants comme celle des parents. On appelle ça un vêtement-ami. L’anti-vêtement-carcan. « Nous avions une idée précise quand on a lancé ce vêtement : on voulait que les  enfants, notamment les plus jeunes, en plein apprentissage de la motricité, puissent enfiler notre Sacopette et se mouvoir en toute liberté, comme s’ils ne portaient rien », explique l’une des deux fondatrices, Anne-Laure Rami, avec son amie, Anne-Laure Pichon. Les deux mamans qui ont quatre enfants à elle deux, voulaient aussi concevoir des vêtements adaptés aux réalités quotidiennes des parents. Le tout, sans sacrifier au look « street-bohème » ni à la qualité des tissus. C’est chose faite.

Anne-Laure Rami : « La Sacopette, un tout-en-un qui s’adapte à toutes les morphologies »

« Notre Sacopette est un vêtement unique, confortable, qui s’adapte à toutes les morphologies d’enfants, sans pression ni fermeture-éclair, et qui permet une motricité libre. » Finis les boutons perdus, les fermetures qui craquent, les pantalons devenus trop serrés pour cause de croissance soudaine… Idéal pour commencer à s’habiller seul, à faire ses premiers pas, sauter, grimper, courir…

Et, en plus, c’est du made in Toulouse ! L’aventure s’est faite de fil en aiguille. « Nous avons progressé de façon empirique mais nous nous sommes appuyés sur une étude de marché confirmant nos intuitions : « Certes, l’univers du vêtement pour enfant est très investi ; il y a beaucoup de marques et de modèles mais il y a peu de nouveauté comme la nôtre. Deuzio, notre positionnement made in France, proposant des vêtements pour enfants accessibles en terme de prix d’achat, plait aux familles », développe Anne-Laure Rami, qui travaillait auparavant dans une agence de communication puis dans la vidéo numérique.

D’autres vêtements et accessoires en cours de création

Bonne couturière elle-même, elle précise : « Nous fabriquons tout à la main avec des tissus venus d’Europe du nord, notamment du jersey de coton de qualité supérieure, extensible. Doux à porter et faciles à laver, nos tissus sont labellisés Ecotex 100, c’est-à-dire qu’ils ne contiennent aucune substance chimique », indique encore Anne-Laure Rami. Et de préciser : « Nous travaillons à la commande. Les gens passent par notre site internet pour acheter la Sacopette. » A-t-elle d’autres idées de développement ? « Oui ! Nous avons des pistes pour 2018. D’autres vêtements et accessoires sont en cours de création. Avec la même idée centrale : « La mode pour enfants propose de jolies choses mais pas en étant à l’écoute des besoins des enfants et des parents… »

Olivier SCHLAMA

  • Les Sacopette sont visibles à la seule boutique From Toulouse with Love, à Toulouse, qui met en valeur les créateurs toulousains. A partir de 24,90 euros. 
  • Collection hiver : avec ses nouveaux tissus en sweat, molletonnés ou intérieur peluche, Sacopette propose une collection douillette et confortable pour l’automne/hiver ! Ce mono-vêtement (haut+bas) est en plus la promesse d’un vêtement chaud mais respirant, sans avoir à superposer des couches d’habits quand le froid se fait sentir ! Ce concept inspiré de la salopette se décline avec des imprimés doux, poétiques et un style affirmé et vivant ! Des touches de doré se mêlent au sweat gris plus décontracté, quelques paillettes discrètes se dévoilent et côtoient des motifs plus graphiques…