Made in Occitanie (Ariège) : Thomas Liorac passe vos cheveux au peigne fin

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Aux pieds des Pyrénées, à Laroque-d’Olmes en Ariège, la société Thomas Liorac offre une nouvelle jeunesse à une vieille tradition ariégeoise : le peigne en corne. Cet objet d’abord utilitaire s’orne ici d’une pointe d’originalité, d’un côté tendance et d’un brin de personnalisation pour s’affirmer comme un « must-have » de la beauté…

En effet, chaque peigne en corne Thomas Liorac est unique et se décline en autant de modèles qu’il existe de chevelures. C’est un des atouts de la marque ariégeoise, désormais labellisée entreprise du patrimoine vivant, qui a su adapter ses créations aux besoins les plus spécifiquesGrand Parisien, Petit Cap Horn, Bastia de poche, ou Bamako… Grand démêloir, lissoir de poche ou peigne afro… à chaque cheveu son style de peigne insistent les fondateurs-créateurs Marguerite et Grégoire Villedey.

Marguerite et Grégoire Villedey, les fondateurs de Thomas Liérac en Ariège.

La gamme Thomas Liorac propose ainsi 24 modèles différents pour offrir ce qu’il y a de mieux à tous les types de cheveux (et même pour… les chiens !). La marque propose d’ailleurs sur son site un questionnaire qui permettra à chacun de trouver « peigne à son cheveu »« De plus en plus de personnes cherchent à offrir des objets authentiques et durables, pour sortir de la logique gadget. Nos créations et nos peignes en corne ont une âme, et sont très appréciés comme cadeau. Rien qu’au toucher, on sent que la matière est différente, plus chaleureuse. La corne noire provient d’Afrique subsaharienne. C’est un matériau naturel, renouvelable et entièrement biodégradable » soulignent  Marguerite et Gégoire Villedey.

Le pari était audacieux. Les deux derniers fabricants français ayant refusé de les prendre en apprentissage, Marguerite et Grégoire ont dû se former sur le tas. « Nous nous sommes auto-formés pendant un an », explique Grégoire. Puis il y a eu l’achat des machines, l’installation de l’atelier au coeur du Pays d’Olmes en Ariège, la période de test… n pari gagné, grâce au mariage réussi de la tradition et de la modernité, autour d’une matière exceptionnelle : la corne.

Une histoire de kératine

Chaque jour, la chevelure vit, respire et voltige… Pour être préservés, les cheveux méritent alors le plus grand soin. Inspiré d’un savoir-faire ancestral, le peigne en corne vient parfaire le rituel délicat du coiffage.
La corne est une matière naturelle, riche en kératine, tout comme le cheveu. Grâce à cette molécule précieuse, le peigne en corne devient un attribut de douceur pour le cuir chevelu. « Au contact du cheveu, le peigne en corne glisse harmonieusement et referme les écailles, permettant ainsi de nourrir chaque mèche jusqu’à sa pointe. L’hydratation est alors préservée, les cheveux sont moins secs, moins gras et mieux protégés face aux agressions extérieures telles que la pollution ou le soleil », expliquent-on chez Thomas Liorac.

De la corne à l’objet personnalisé, travail à l’ancienne chez Thomas Liérac

De plus, la cuticule est intacte et renvoie la lumière pour des cheveux plus brillants. Idéale pour le démêlage et le soin des fibres capillaires, la corne est aussi un allié antistatique qui donne à la chevelure du galbe et un effet naturellement soyeux. Cette propriété de la corne, qui contribue à rééquilibrer les charges électriques du cheveu, aurait même des vertus déstressantes ! Résultats ? De la brillance, de la souplesse, des reflets virevoltants, et une chevelure en pleine santé, jour après jour !

« Matière naturelle, la corne aime explorer les reflets de la lumière », avec une apparence qui peut varier du noir profond à l’ivoire doré. Chaque création Thomas Liorac porte ainsi en elle une beauté unique…  Nous adorons le fait que des gens nous disent régulièrement : « Je ne pourrai plus jamais revenir au plastique ! » avouent Marguerite et Grégoire. Et chez la marque, l’élégance s’exprime aussi à travers la personnalisation et la gravure des peignes qui accentuent la personnalisation de chaque objet.

Philippe MOURET

Créée à Laroque d’Olmes en Ariège en 2011 par Marguerite et Grégoire Villedey, Thomas Liorac propose des peignes en corne fabriqués 100 % artisanalement. Aujourd’hui, Thomas Liorac a étoffé sa gamme et propose aussi des brosses en soies naturelles, des bijoux, des objets déco et arts de la table en corne. Les créations sont disponibles sur la e-boutique www.thomasliorac.com à partir de 16,10 €.