Emploi : Job dating inédit pour des chômeurs des quartiers sensibles

job dating foot toulouse montpellier, nîmes, pôle emploi "Nous recherchons d'urgence 150 salariés d'ici le 1er septembre. Nous les formons. Ils obtiennent un diplôme reconnu par l'Etat, le CAP petite enfance...", précise Sandie Kuntzmann. fondatrice de Kangourou Kids dans la région. Photo : DR.

Pour combattre les préjugés, Pôle emploi Occitanie organise ce jeudi une rencontre entre plusieurs dizaines d’entreprises en recherche de salariés et des demandeurs d’emplois sur le terrain valorisant des trois clubs de football professionnels de Montpellier, Nîmes et Toulouse. Une première dans la région.

C’est une opération peu commune. Où la forme sert le fond. Il s’agit d’un partenariat « unique en Occitanie » entre trois clubs de football professionnels et Pôle emploi régional. Quel est le concept ? Directeur de Pôle emploi dans l’Hérault, Joseph Sanfilippo explique : « L’idée, c’est d’associer en une journée les clubs de Montpellier, Toulouse et Nîmes dans un job dating » revisité. « Sur chaque site ont été invités ce jeudi 16 mai des entreprises, 40 demandeurs d’emplois, soit 120 demandeurs au total, simultanément au Centre d’entrainement Montpellier Grammont du MHSC ; à Nîmes, au Stade des Costières et au Stadium de Toulouse. L’opération s’appelle « Ça matche pour l’emploi »

Il y a actuellement une légère embellie sur le marché du travail, dont tout le monde doit profiter. Ce n’est pas le cas actuellement. »

Joseph Sanfilippo, directeur Pôle emploi dans l’Hérault.

« Nos équipes ont préalablement, en amont, travaillé avec ces demandeurs d’emploi, choisis des personnes volontaires les plus fragiles qui sont en précarisation sociale et/ou professionnelle et qui habitent les quartiers prioritaires de la politique de la ville. » Ce n’est pas du placement. « Car, en même temps, nous voulons également répondre aux besoins, parfois important, des entreprises en manque de main d’oeuvre, précise-t-il. Il y a actuellement une légère embellie sur le marché du travail, dont tout le monde doit profiter. Ce n’est pas le cas actuellement. »

emploi chez Kangourou Kids
Kangourou Kids recherche 150 personnes d’ici au premier septembre ! Photo : DR.

« On a travaillé avec ces demandeurs d’emploi leur projet professionnel. On les a accompagnés, préparés, rassurés sur leur compétences car ils en ont ! » Mais le parcours vers l’emploi, de ces personnes habitants les cités, souffre malheureusement naturellement de discriminations à l’embauche. Pas facile de « vendre » son CV avec une adresse au Petit Bard, à Montpellier, Valdegour, à Nîmes, ou le Grand Mirail, à Toulouse…

Les postes proposés sont ceux de « métiers en tension », où l’on manque de main d’oeuvre, comme le BTP, l’hôtellerie-restauration, les services à la personne.

Justement, « organiser ce job dating dans un cadre valorisant comme un club de football professionnel qui fonctionne est un plus et cela « ouvre le champ des possibles », argumente Joseph Sanfilippo. Quant aux postes proposés, ce sont ceux de « métiers en tension », où l’on manque de main d’oeuvre, comme le BTP, l’hôtellerie-restauration, les services à la personne.

C’est le cas de l’entreprise Kangourou Kids, spécialisée dans la garde d’enfants, notamment à domicile, à la journée ou en horaires décalés à cause des plannings tournants de certains métiers. « Notre société et notre métier sont en pleine expansion », déclare Sandie Kuntzmann, directrice-associée et fondatrice de ce réseau d’une dizaine d’agences en Occitanie à Sète, Béziers, Lunel, Montpellier, à Toulouse, dans le Gard, l’Aude et les PO.

« Il y a une pénurie de personnes expérimentées dans ce domaine. Nous recherchons d’urgence 150 salariés d’ici le 1er septembre. Nous les formons. Ils obtiennent un diplôme reconnu par l’Etat, le CAP petite enfance. Nous recherchons des gens motivés qui connaissent les exigences de notre métier et son fonctionnement. Il ne suffit pas de dire « j’aime les enfants… », précise Sandie Kuntzmann. C’est pour cela que nous avons des partenariats réguliers avec Pôle emploi. Ce genre d’opération nous est très utile. Et porte souvent ses fruits. »

Olivier SCHLAMA

(1) Entreprises ou organisations présentes : A Montpellier : Axeo, Capeb, Ikea, Geiq BTP, Garage CDR, Kangourou Kids, L’arène des pains, N sécurité (Groupe Nicollin), Orchestra, Sud services nettoyage (Groupe Nicollin). A Nîmes : Adecco, AG2R La Mondiale, Auchan, Axa, Babychou services, Brev Eco, Castorama, Elis Provence, Gif Sud est, Kéolis, La Poste, Manpower, Métro Cash & Carry, Midi Steak, Ordisys, Phytocontrol, Présence 30,  Pomona, Randstad, Samsic, Synergie 30, Taf Intérim, Ufolep, Welljob. A Toulouse : Alinéa Saint Orens, Caf, Coca Cola France, Lafayette, Conseil Leo Lagrange, Mozaik RH, Onet Logistique, Partedis, Anconetti, Rives Dicostanzo, Sineo, Spie Sud Ouest, Tisseo, Uniqlo.

Sur le même sujet :