Dossier : Le Golfe du Lion face au défi de la montée des eaux

Un restaurant les pieds définitivement dans l'eau aux Aresquiers, à Frontignan... photo : archives Dominique Quet.

Ce ne sont pas les pluies récurrentes qui rassureront… Trente-deux communes bordant le Golfe du Lion et leurs 100 000 habitants, réfugiés climatiques en puissance, sont directement concernés par la montée des eaux annoncée, réchauffement du climat oblige ; un Plan littoral 21 unique en France est dans les starting-block pour se préparer à s’adapter à un avenir très humide. De son côté, Alexandre Brun, géographe montpelliérain, milite pour coupler deux chantiers colossaux : la rénovation des stations balnéaires et leur adaptation au changement climatique.

Dans ce dossier vous trouverez :

  • « Impossible de barrer le détroit de Gibraltar ! » Pas moins de 85 projets scientifiques, dont 25 concernant la Méditerranée, mobilisent des scientifiques depuis 2011. Responsable du programme environnement à la prestigieuse Fondation de France,  Thierry Gissinger a invité à Agde (Hérault) tout ce que le littoral compte de décideurs, gestionnaires, collectivités, élus et de scientifiques. Ces trois journées de « terrain » ont été baptisées simplement : « La Mer monte, quel littoral pour demain ? »La Fondation de France finance 85 projets… Lire l’intégralité de l’article en cliquant ICI.
  • Des projets dont une passerelle entre Frontignan et sa plage ! Pour le Montpelliérain Alexandre Brun, l’idée d’une passerelle monumentale est l’exemple-type de solution face au réchauffement climatique dans le Golfe du Lion, adaptée à un site, au climat et à son histoire. Pour ce géographe, « la rénovation des villes côtières et des stations balnéaires créées il y a 50 ans par la mission Racine peut permettre de faire face intelligemment à la montée des eaux. En respectant l’histoire, l’environnement et la géographie de celles-ci. Pour éviter les erreurs du passé. » Lire l’intégralité de l’article en cliquant ICI.
  • Habitats flottants, cités lacustres, c’est parti ! Un milliard d’euros mobilisés pour le plan Littoral 21 en Occitanie dont la vocation est de rénover les stations balnéaires et lancer des actions pour faire face au changement climatique. Un groupe de travail sur l’habitat flottant s’est réuni le 6 juin, donnant le coup d’envoi d’expérimentation de futures cités lacustres dans les villes lauréates ! Lire l’intégralité de l’article en cliquant ICI.