BD : La bonne recette du classique revisité

Les savoureuses enquêtes d'Hercule Poireau et du Commissaire Magret Un petit air de Candice Renoir pour la commissaire Magret du Toulousain Serge Carrère...

La célèbre émission culinaire « Chef, oui Chef ! » fête son dixième anniversaire en invitant les 10 chefs lauréats pour un événement spécial en prime time ! Un refuge isolé en haut d’une station de ski a été loué pour l’occasion. Carton assuré pour la production, sauf que rien ne se passe comme prévu…

Serge Carrère, dessinateur toulousain
Serge Carrère, dessinateur toulousain. Photo D.-R.

Aux commandes, ou plutôt aux fourneaux de cet album, le dessinateur toulousain Serge Carrère en compagnie du scénariste Falzar qui présente l’originalité rare d’avoir une double formation d’instituteur et de criminologue. L’idéal pour imaginer cette BD clin d’œil à la grande dame du roman policier, Agatha Christie. Même si le nom de l’héroïne cligne plutôt de l’œil en direction d’un certain Georges Simenon.

Ainsi, donc la commissaire Magret et son acolyte (et fils) Hercule Poireau se trouvent plongés dans la marmite bouillonnante d’une émission culinaire qui veut fêter dans le faste son dixième anniversaire. Dix ans, dix chefs et une cascade de catastrophes. A commencer par cette histoire de viande avariée, retrouvée dans les cuisines. Et puis, il y a ce cadavre de candidat, bientôt suivi par d’autres…

Humour et hémoglobine, le bon cocktail

Les savoureuses enquêtes d'Hercule Poireau et du Commissaire MagretC’est alors qu’intervient la commissaire Magret, pour le look de laquelle on peut imaginer que Serge Carrère a sans doute pensé à une autre forme d’émission de télé. Car sa sémillante enquêtrice blonde n’est pas sans rappeler une autre vedette du petit écran : la commissaire Candice Renoir qui combat régulièrement le crime à Sète (34), sur France 2.

L’esprit même de cette bande dessinée, n’est d’ailleurs pas très éloigné de celui de la série, avec un bon dosage entre humour et hémoglobine. Avec un dessin déjà éprouvé et efficace (il est notamment le dessinateur de Léo Loden avec Arleston et de la reprise d’Achille Talon avec Fabcaro) Carrère a su trouver la bonne recette pour réussir ce qui constitue toujours une étape obligée des émissions culinaires : le classique revisité. A déguster tout chaud. En espérant que cette entrée (en matière) sera suivie de quelques autres savoureuses réalisations…

Philippe MOURET

Dix Petits Chefs, (Les savoureuses enquêtes d’hercule Poureau et du commissaire Magret) par Falzar et Carrère, éd Jungle, 14,95€.
Serge Carrère est né en janvier 1958 à Toulouse. il entame des études d’Arts Plastiques à Aix-en-Provence puis se lance comme maquettiste publicitaire. Les Éditions Milan le découvrent en 1983, il sort Coline Maillard et Rémi Forget , bande dessinée plus adulte avec Alain Oriol. Il collabore, la même année, à Circus . En 1992, il débute la série Léo Loden avec Arleston chez Soleil. De chez le même éditeur sort Private Ghost en 2001 avec Crisse au scénario. On lui doit également le célèbre Achille Talon.

D’autres sujets BD :