Viticulture : Le “Louvre de la vigne” relève le défi du réchauffement

"Cet été où la sécheresse a été très sévère, beaucoup de plants ont souffert", confie Cécile Marchal, la cheffe de cet endroit unique qui dispose, certes, d'une roubine, mais "remplie quand il pleut vraiment" et où les vendanges ont débuté sous une chaleur moite ce mardi comme dans tout domaine. Photo : Olivier SCHLAMA

Souffrant elle-même du réchauffement climatique qui l’oblige à déménager dans l’Aude, la plus grande collection de variétés au monde, au Domaine de Vassal, à Marseillan (Hérault), pourrait bien permettre la survie de la vigne cultivée dans l’ex-Languedoc-Roussillon, première région viticole de France. En posant aussi avec acuité la question de l’irrigation. Et du partage de l’eau

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S’enregistrer