L’Ariège aide ses producteurs : Une plate-forme pour consommer local

Photo D.-R.

Le département de l’Ariège a lancé un site, gratuit et collaboratif, où tous les producteurs, commerces et artisans locaux ayant un savoir-faire peuvent s’y inscrire. Un outil supplémentaire de lutte contre la crise économique et le manque de touristes.

Terrasses du Golf

Début 2020 Marisol Pirès quitte la direction de son ancien restaurant et reprend le restaurant les Terrasses du Golf à la Bastide de Sérou (Ariège). Quand, deux mois plus tard, intervient le confinement… Elle dit : « On se bat… On organise des soirées, le samedi avec un duo en live sur la terrasse et devant le coucher du soleil… J’ai même créé des « chèques gastronomiques » qui ont bien marché : des clients-amis du golf nous ont versé des chèques et ne sont venus manger au restaurant que plus tard, quand on a été déconfinés. Ce qui nous a permis de maintenir un peu notre trésorerie à flot. Mais tout ce qui accroit notre visibilité est le bienvenu… » Marisol Pirès qui emploie six salariés dont trois saisonniers, s’est tout de suite inscrite à la nouvelle plate-forme numérique 09 le Bon Coin Ariège.

La situation économique est difficile. On a souffert pendant le confinement et maintenant les touristes manquent… Cette plate-forme est un outil supplémentaire… »

Pascale Lepage, productrice à Génat

Pour Pascale Lepage, productrice des « Petits fruits » à Génat, « la situation économique est difficile. On a souffert pendant le confinement et maintenant les touristes manquent… Cette plate-forme est un outil supplémentaire, dit celle qui vend des fruits délicieusement transformés en coulis, confitures, sirop, sorbet, etc. « C’est une super initiative et un très bon outil… »

Une visibilité à tous ceux qui ont un savoir-faire

C’est en tout cas la réponse « intelligente » que le Département de l’Ariège vient de concevoir face à la crise économique liée au covid-19 pour ses commerces de proximité, notamment de bouche, ses producteurs et ses artisans. Elle se concrétise par l’ouverture d’une plate-forme digitale, une « slow communication » baptisée 09 le bon coin Ariege. Cette plate-forme offre une visibilité à tous ceux qui ont un savoir-faire à faire découvrir ; « des bons plans » ou des « trésors à redécouvrir », notamment des produits du terroir. Elle permet de visualiser l’offre ariégeoise en un seul coup d’œil. Les consommateurs peuvent découvrir la richesse de l’offre ariégeoise répartie sur l’ensemble du département via une géolocalisation précise. Un très bon complément de ce qui existe dans ce département aux côtés de la plate-forme recensant plus de 2 500 producteurs régionaux

« La relance locale passe par la consommation locale »

Christine Téqui, présidente de l’assemblée départementale ariégeoise, insiste sur la cible clairement identifiée, les Ariégeois. « Les produits ariégeois, les savoir-faire ariégeois, la gastronomie ariégeoise… Notre territoire, ses femmes et ses hommes offrent des services et des prestations d’excellente qualité, reconnues, mais il est souvent tentant d’aller consommer ailleurs. En ces temps de crise, la relance locale passe par une consommation locale », affirme-t-elle. Le déclic ? La période de confinement a dopé les circuits courts, les drive et autres halles fermières comme Dis-Leur ! vous l’expliquait. De la même façon, pourquoi, au moment des vacances, aller chercher le dépaysement ailleurs alors que l’on peut le vivre tout près de chez soi ?

Ouvert depuis quatre jours et déjà 30 offres

Depuis 2015, les départements n’ont plus la compétence économique mais ils peuvent trouver des moyens pour soutenir l’activité. Comme le fait le département de l’Ariège pour participer à la relance économique et au consommer local. D’autres départements et collectivités ont mis en place une ou plusieurs solutions de soutien. Certains ont fait de l’affichage qui coûte cher. D‘autres départements, plus argentés, de tout aussi coûteux chèques sur le modèle du ticket restaurant à dépenser sur place. Mais l’Ariège fait en fonction de ses moyens qui ne sont pas ceux de la Haute-Garonne, des Alpes-Maritimes ou de l’Hérault… De plus un parc naturel occupe les deux-tiers de ce département rendant l’affichage peut utile.

« Enthousiastes à l’idée dé développer l’outil… »

Photo D.-R.

« Nous ne sommes pas très sélectifs pour accepter ces annonces et ces bons plans », explique-t-on du côté du Département. « Mais on refuserait par exemple un supermarché qui ferait sa promo de côtelettes. En revanche un artisan qui met en avant son savoir-faire, il y a toute sa place. D’ailleurs, le jour de la présentation de 09 le bon coin Ariege, Christelle Record, vice-présidente de la chambre d’agriculture, Josiane Gouze-Fauré, vice-présidente de la chambre de commerce et d’industrie, Christian Massat, vice-président de la chambre de métiers et de l’artisanat et Philippe Huertas président du syndicat hôtelier UMIH 09, se sont montrés « enthousiastes à l’idée de développer cet outil et battre le rappel auprès de leurs adhérents » qui surfe sur la vague du consommer local qui vient soutenir leurs ressortissants.

Le bon plan des tablées gourmandes

En ces temps de crise, la relance de l’économie locale passe par une consommation locale. En tout cas, cette plate-forme correspond à un besoin : quatre jours à peine après sont ouverture, 30 offres commerciales de commerçants, artisans, producteurs, sont déjà publiées. Et ce n’est qu’un début.

Parmi les premiers inscrits, on note les tablées gourmandes, un vrai bon plan ariégeois. Des producteurs locaux d’agneaux, de vin s’associent pour proposer de manger ces jolies victuailles sur place… Un délice… « Nous avons évidemment remarqué l’engouement pour les circuits courts pendant le confinement, explique Thomas Piquemal, vigneron des Côteaux d’Engraviès. Nous avons voulu nous aussi profiter de cette dynamique. On a créé les tablées gourmandes aux gorges de Pyrène, près de Foix. » Agneau, porc, boeuf… « Ce sont les clients qui font leur menu que nous leur préparons ensuite, dit-il. Tous les mardis et mercredis midi… »

Chut ! Surtout ne pas donner ce bon plan – et les autres – aux touristes…

Olivier SCHLAMA

Ariège, circuits courts : Dis-Leur !