Info Dis-Leur !/Foot : Fiançailles surprises entre Montpellier et Sète

Le FC Sète est leader en National 2. Photo : Radio one

Le FC Sète et le MHSC ont entamé un rapprochement en douceur via leurs associations de jeunes et l’entrée au comité directeur de trois personnalités proches de Laurent Nicollin. Pour le président du MHSC, avoir un club partenaire compétitif à Sète est un plus. Le FC Sète, lui, ambitionne de retrouver son lustre d’antan.

C’est un très sensible serpent de mer qui dure depuis 25 ans. Le mariage entre le club de football de Montpellier, le MHSC, et celui de Sète, le FC Sète, n’est pas encore tout à fait à l’ordre du jour mais on s’en approche à pas de velours.

Les deux clubs viennent à la surprise générale de se fiancer. Lundi, lors d’une assemblée générale, le comité directeur du FC Sète qui évolue en National 2 a été élargi, notamment de trois personnalités montpelliéraines ou qui en sont proches : Philippe Valadier qui fut joueur dans les deux clubs et Jean-Pierre Duch. Le troisième entrant c’est JB Blay responsable de l’agence Nicollin à Sète et désormais vice-président du FC Sète. Une étape jamais franchie jusque-là. Et qui laisse entrevoir un rapprochement sérieux à moyen terme des deux clubs phare de l’Hérault. Celui-ci se fait en douceur. Intelligemment. Sans perdre ces deux identités fortes. A cinq mois des élections municipales.

Un cadre du MHSC est venu récemment pour faire un audit de nos installations, voir nos éducateurs et nos formateurs pour voir comment on peut améliorer la formation »

Jean-François Gambetti, président du FC Sète.

« L’idée générale, c’est d’abord de rapprocher les sections jeunes. Après, on verra », explique un proche du dossier. Laurent Nicollin désire, lui, avoir dans son giron un club satellite près de Montpellier. Surtout dans la perspective du grand stade. Il y a déjà des joueurs prêtés ou des éducateurs qui viennent échanger mais ces fiançailles veulent aller plus loin. Cela passera très bientôt par un accord non pas directement entre les clubs mais leurs associations respectives pour commencer, FC Sète 34 et Montpellier 34. Sète est leader de son championnat de National 2 – et vient de gagner contre son homologue montpelliéraine 4-2 ! – et espère monter en National.

« Nous commençons en effet en douceur, explique Jean-François Gambetti, président du FC Sète. D’abord parce que notre équipe fanion et la réserve de Montpellier sont dans la même poule et le même championnat et que nous ne voulons pas prêter le flanc à une quelconque critique si on doit jouer la montée contre Montpellier au match retour. » Cela n’empêche pas le projet d’avancer. « Un cadre du MHSC est venu récemment pour faire un audit de nos installations, voir nos éducateurs et nos formateurs pour voir comment on peut améliorer la formation », confie encore Jean-François Gambetti.

Je veux aussi mettre l’accent sur la politique des jeunes joueurs »

Photo : Radio One

Le président du FC Sète ambitionne de redonner ses lettres de noblesse au FC Sète pour qu’il devienne un club phare dans le Bassin de Thau et dans l’Hérault. Et qui porte le projet de créer une section sport études à l’horizon 2020-2021 s’adressant à des jeunes extérieurs à la commune pour qu’ils puissent être accueillis à Sète. « Nous voulons retrouver un standing et Nicollin veut une réserve digne de ce nom. Cela pourra aussi passer par l’échange ou le prêt de joueurs aspirants pros par exemple qui au lieu d’aller à Concarneau ou des contrées éloignées pourraient venir chez nous. Je veux aussi mettre l’accent sur la politique des jeunes joueurs. J’ai rencontré à ce sujet Robert Nouzaret du MHSC »

Nos comptes seront à l’équilibre en 2020

Jean-François Gambetti, président du FC Sète. Ph. DR.

Où en sont les finances du FC Sète, nerf de la guerre, qui doivent être validées le 12 novembre par le gendarme du foot professionnel, la DNCG ? « Nous avons un budget de 1,071 million d’euro, dont 40 % émanant de la Ville de Sète. Nous diminuons notre déficit qui passe de 45 000 euros à 31 000 euros cette année. Nos comptes seront à l’équilibre en 2020. Le fait que nos résultats soient bons est de nature à attirer investisseurs et sponsors. Le FC Sète est une institution et doit le rester. »

Le MHSC c’est le club-phare de la région d’où est sorti Olivier Giroud, attaquant de l’Équipe de France, année du sacre en championnat, en 2012, et le FC Sète, club pionnier créé en 1914 par Emmanuel Gambardella et qui eut comme président Georges Bayrou à l’origine du football pro. Le FC est aussi le premier auteur d’un doublé coupe-championnat en 1934. Montpellier-Sète : deux histoires illustres. Deux marques. Deux voisins qui viennent à la surprise générale donc de se fiancer.

Contacté, le MHSC était injoignable.

Olivier SCHLAMA

À lire aussi sur Dis-Leur !