Toulouse : Jean-Luc Moudenc souhaite « santé, sécurité, mobilités… »

Jean-Luc Moudenc, jeudi matin pour les voeux...

Vivement l’après-Covid ! Rien en effet n’est plus froid et impersonnel que les visio-conférences et autres webinaires (*) que nécessite la situation sanitaire actuelle avec des interlocuteurs semi-masqués… Mais bon, nécessité fait loi paraît-il. C’est donc dans ces conditions que Jean-Luc Moudenc a esquissé pour la presse les perspectives de cette année 2021 qui débute…

Le maire de Toulouse (et président de Toulouse-Métropole) a naturellement débuté son propos par un regard sur la situation actuelle et plus particulièrement sur la vaccination.

« C’est la vaccination générale qui nous permettra de tourner la page »

« Je le redis, je suis favorable à la vaccination générale, en respectant bien sûr la liberté de chacun. C’est la vaccination générale qui nous permettra de tourner la page », a précisé Jean-Luc Moudenc, poursuivant : « L’Histoire nous enseigne que les pandémies ont été vaincues par le vaccin. Cela doit être une leçon pour nous. Naturellement je me ferai vacciner, quand mon tour viendra. sans privilèges. Et je le ferai sans doute publiquement, afin de servir l’exemplarité… »

Analysant la situation actuelle, Mr Moudenc a souligné que « la campagne de vaccination a démarré beaucoup trop lentement. pur des raisons que je ne m’explique pas. Le gouvernement a accentué le rythme, mais cela ne me semble pas encore satisfaisant… »

Cinq sites mis à disposition pour la vaccination

Et de préciser que « depuis le 5 janvier » le centre de vaccination (place de la Daurade) est à disposition de l’Etat. Par ailleurs, trois centres sont prévus afin de permettre la vaccination des médecins libéraux. ils n’attendent pour entrer en action que le feu vert de l’ordre des médecins. Enfin, une action est menée auprès des personnes âges (+75 ans) isolées afin de faciliter leur accès au vaccin.

Jean-Luc Moudenc a tenu à insister sur la « terrible situation » des professions de l’événementiel (culture, salles de sport, bars, restaurants…), souhaitant que le traitement de la pandémie permette dans les plus brefs délais de redonner une bouffée d’air à ces filières asphyxiées par les choix du gouvernement.

Une Zone à Faible émission pour améliorer la qualité de l’air

Transition aisée vers les priorités de Toulouse lorsque le retour à la normale de la société française sera enfin rendu possible. Le maire et président de la métropole a rappelé la volonté de favoriser notamment la qualité de l’air avec l’entrée en vigueur prochaine de la Zone à Faible émission (ZFE) qui consistera à limiter la présence des véhicules les plus polluants dans un périmètre bien précis (comme dans une quinzaine de villes en France).

Jean-Luc Moudenc affiche dans ce cadre « une ambition considérable » et il espère que l’Etat sera également au rendez-vous, afin d’assurer sa part, qui consiste à effectuer les contrôles routiers afin de mesurer les effets. À terme, près de 40 000 véhicules devraient être ainsi écartés de la ZFE.

Des renforts pour la police et relancer l’emploi

Deuxième grand enjeu affiché par le maire de Toulouse : la sécurité. « J’ai obtenu du gouvernement la création de 111 postes de policiers nationaux d’ici à 2022, indépendamment des départs à la retraite qui seront remplacés, a précisé J.-L. Moudenc, dont 30 sont arrivés le 30 décembre (…) et la municipalité assurera la création de 100 postes de policiers municipaux sur 5 ans, soit vingt par an… »

Sur « l’hypothèse d’une maîtrise de la pandémie dans les prochains mois », le maire de Toulouse souhaite « actionner le levier de la commande publique » dans un plan de relance qui s’ajoute aux efforts déjà consentis par l’Etat et les autres collectivités locales. » Ainsi, le 29 janvier sera votée une initiative visant à établir des procédures simplifiées pour l’accès aux marchés publics (inférieurs à 80.000€) des plus petites entreprises. Un Small business act à la toulousaine, a souligné Jean-Luc Moudenc.

Cyclo, métro et Téléo !

Il a notamment évoqué la rénovation énergétique des logements (7000/an) et le chantier de la troisième ligne de métro (du Nord-Est au Sud-Ouest, entre Labèges La Cadène et Colomiers Gare). Ouvrant ainsi la voie d’une autre des priorités toulousaines pour 2021, la mobilité douce : « On va continuer à aller plus fort et plus loin pour le cyclo », a insisté l’élu.

Rappelant par ailleurs que trois rendez-vous importants sont à venir : la 3e ligne de métro, déjà évoquée, mais aussi Téléo, le téléphérique urbain dont l’ouverture est prévue pour l’été 2021, et qui reliera l’Oncopole à l’université Paul Sabatier, dans la partie sud de l’agglomération toulousaine.

Selon Tisséo, qui assure les mobilités dans la grande agglomération toulousaine, « le téléphérique toulousain sera le plus long de France, avec son tracé de 3 km. Fin 2020, Toulouse rejoindra ainsi le cercle fermé des grandes villes ayant choisi ce mode de transport, telles que New York, Rio ou encore Barcelone. À l’échelle de la France, il s’agira d’un des premiers systèmes de transport urbain de type télécabine offrant des débits et fréquences particulièrement attractifs : 8 000 voyageurs attendus par jour, 1 cabine toutes les 1 min 30 en heure de pointe. »

Enfin, c’est également en 2021 que devrait entrer en service le projet Linéo 10, bus de desserte rapide entre Fenouillet centre commercial et Toulouse La Vache

Interrogations sur l’efficacité d’un couvre-feu à 18h

Mais malgré cette volonté de voir au-delà du court-terme, il a bien fallu que les questions ramènent le maire de Toulouse (et pdt de Toulouse-Métropole) à l’éternelle question du covid-19. Cette fois à propos d’un éventuel couvre-feu à 18h, voire d »un troisième confinement. Jean-Luc Moudenc a confié qu’« en tant que citoyen », il s’interroge sur « l’efficacité sanitaire d’un couvre-feu », mais est pleinement conscient qu’une telle mesure entraînerait de fait « une fragilisation supplémentaire du tissu économique et plus particulièrement des commerçants indépendants… »

Résumant ainsi sa pensée : « J’en redoute les conséquences et je n’en perçois pas le bénéfice. »

Philippe MOURET

(*) Mot-valise associant les mots web et séminaire, créé pour désigner toutes les formes de réunions interactives de type séminaire faites via internet

Dis-Leur ! qu’à Toulouse…

  • « Des ambitions encourageantes » contre la pollution automobile. Lire la suite…
  • De Sète à Toulouse, les mobilités douces gagnent du terrain. Lire la suite…
  • Au-delà de l’urgence, vers une « dynamique de relocalisations ». Lire la suite…
  • Moudenc réclame l’exonération des charges à Le Maire.
  • etc.