Le spécialiste de l’extrême droite Nicolas Lebourg explique comment cette affirmation est fausse à l’occasion de la sortie d’un documentaire auquel il a participé – avec Alexandre Dézé, lui aussi politologue à Montpellier, et qui sera diffusé ce lundi 4 avril à 20 h 35 sur la chaîne LCP – à regarder en fin d’article – suivi d’un débat. Passionnant.

Il n’y a pas qu’en Ukraine où l’on entend des bruits de botte. Le mot “guerre” est le 3e substantif qui revient dans la bouche d’Eric Zemmour. C’est ce que nous apprend le livre, et bien d’autres choses, de la sémiologue Cécile Alduy. Professeure à Stanford (Californie) et chercheuse associée au Centre de recherche politique de Sciences Po (Cevipof), elle a disséqué le discours du candidat d’extrême droite, La Langue de Zemmour (Seuil Libelle, 4,50 €). Un livre essentiel. Dont la charge est puissante contre celui qui a dynamité le début de la campagne présidentielle en France. 

Jamais les sondages n’ont occupé une telle place dans la vie politique française. Oui, mais… Le chercheur et enseignant en sciences politiques Alexandre Dézé, de l‘Université de Montpellier, explique leurs limites, voire leurs erreurs dans un livre à paraître le 25 janvier prochain. Une saine lecture. Et même… nécessaire, à quelques mois de la présidentielle !