Huit femmes sur 10 ne se sentent pas légitimes dans les situations professionnelles. C’est à ce moment que le syndrome de l’imposteur entre en jeu : manque de confiance en soi, sensation de ne pas mériter son succès ou de ne pas être à sa place. Une toulousaine, Roxane Régnier, et son équipe proposent un accompagnement digital inédit, afin de briser ce cercle vicieux.

Le phénomène d’ «emprise» ainsi que la notion de «suicide forcé» pourraient faire leur entrée dans le code pénal français, cette année. Parce que les violences physiques ne sont que les marques les plus visibles des violences conjugales...

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer