Alors que les organismes de solidarité se mobilisent en France et en Occitanie pour accueillir des familles de réfugiés ukrainiens – 20 000 l’ont déjà été dont 476 à Montpellier, 34 en Lozère et 422 en Haute-Garonne – voici un exemple de solidarité avec une jeune association, Le Gang des Lutins, qui collecte peluches, jeux divers.

Pour la présidente, Sophie Pantel, “on ne peut pas rester sans réaction devant une guerre dont on ne voit pas la fin..” De son côté, le maire de Montpellier, Michaël Delafosse se dit prêt, lui aussi, à accueillir des réfugiés. L’Association des maires de France, dont ce dernier est vice-président, invite les collectivités à s’engager.