« Tigre » : En attendant le moustique OGM, Blagnac lâche ses chauve-souris !

Mathieu Sicard : "Pour l'instant, la présence du "tigre" n'a pas de conséquences sanitaires graves. On n'a pas de virus dangereux. Mais on n'est pas sûr du tout que cela n'arrivera pas un jour, notamment à cause du réchauffement climatique." Photo : DR.

Les premières chaleurs riment avec brûlantes piqûres de moustiques, notamment le « tigre ». A Montpellier, des chercheurs sont sur la piste de la création de moustiques OGM ; à Blagnac, près de Toulouse, la chauve-souris apparaît comme une solution naturelle crédible.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S’enregistrer