In Situ : Quand l’art contemporain rencontre le patrimoine de l’Occitanie

Les Cavernes de Lumière, Création IN SITU 2020 pour la grotte du Mas-d’Azil © Éric Michel ADAGP, Paris 2020 ; photo (étude) © Éric Michel

Malgré un contexte difficile cette année, L’association Le Passe Muraille a choisi de maintenir la manifestation In Situ Patrimoine et art contemporain dans tous les sites où cela est possible. Avec la volonté affirmée de faire vivre l’art contemporain dans les sites patrimoniaux et les rendre accessibles à tous les publics.

Ainsi, la neuvième édition de In Situ se déroule en Occitanie tout au long de l’été et jusqu’au 1er novembre 2020. Cette année, la manifestation rayonne sur cinq sites de l’Ariège à la Lozère en passant par l’Aude. La plupart de ces sites sont classés ou inscrits à l’inventaire des Monuments historiques.

Plongée dans les grottes de l’Ariège

Avec son porche impressionnant et la rivière qui la traverse, la grotte du Mas-d’Azil est un site spectaculaire qui tient sa notoriété des vestiges préhistoriques qu’il recèle. Le visiteur plonge à l’intérieur d’une immense caverne de 70 m de haut par 50 m de large.

Site géologique remarquable, la grotte de Bédeilhac impressionne par ses vastes galeries. Son volume et son paysage souterrain mêlent grandes colonnes et concrétions imposantes. Plus de 100 œuvres d’art pariétal y sont répertoriées.

Ces deux hauts lieux du patrimoine préhistorique accueillent des œuvres d’Éric Michel. « Plasticien de la lumière », l’artiste présente des installations inédites, spécialement créées pour les grottes. Ces œuvres immersives et immatérielles font surgir dans la pénombre une succession de tableaux colorés. Eric Michel est un habitué de In Situ, il en est à sa troisième intervention  après le château de Foix
(Ariège) en 2018 et l’église Saint-Étienne de La Livinière (Hérault) en 2019.

Dans l’Aude, d’une abbaye à l’autre…

La mère et l’enfant (série Masaï 1989), Bronze 2002 – photos © Béatrice Soulé/Roger Viollet/ADAGP

L’abbaye cistercienne de Fontfroide a été classée au titre des Monuments historiques en 1843. L’ensemble monastique est magnifiquement conservé, avec son cloître et sa salle capitulaire du XIIe siècle, sa somptueuse église abbatiale et ses jardins labellisés Jardin remarquable s’étendant au cœur du Parc naturel régional de la Narbonnaise.

L’exposition Hommage à Ousmane Sow (1935-2016), y présente trois œuvres (dont deux inédites) de l’artiste sénégalais. Une occasion unique pour les visiteurs de découvrir des œuvres jamais montrées.

A une demi-heure de route, au sein du massif des Corbières dans la vallée de l’Orbieu, l’abbaye de Lagrasse est considérée comme l’un des plus importants établissements bénédictins des pays d’Aude. Classée Monument historique depuis 1923, ses origines dateraient de la fin du VIIIe siècle.

Après la Révolution, le monastère a été divisé en deux lots dont l’un, public, est aujourd’hui propriété du Conseil départemental de l’Aude et l’autre, privé, est occupé par la communauté religieuse des Chanoines Réguliers de la Mère de Dieu. Dans le cadre de In Situ l’artiste belge Nadia Naveau a investi les arcades de l’abbaye, ses jardins et une cour intérieure avec ses sculptures.

Premiers pas en Lozère pour In Situ

Enfin, pour la première fois depuis la création de la manifestation, In Situ prend ses
quartiers en Lozère, au Domaine départemental des Boissets – La Maison dans le ciel, à Sainte-Énimie. C’est dans ce lieu magique d’architecture caussenarde, surplombant les gorges du Tarn, que Caroline Duchatelet présente une vidéo jouant sur les paysages et les atmosphères du lieu, restitution de sa résidence menée sur place en 2019.

Ph. M.

Sur les éditions précédentes :