E-sport : Montpellier, capitale des champions de jeux vidéos

La première édition de l’Occitanie Esports 2018, compétition de jeux électroniques qui se déroulera à l’Arena de Montpellier les 2 et 3 juin 2018. C’est le plus grand rassemblement de compétiteurs de jeux vidéos de tout le Sud de la France, l’un des préludes aux Jeux asiastiques et surtout aux JO de Paris en 2024 où la discipline, l’e-sport, pourrait être représentée, comme Dis-Leur ! vous l’expliquait ICI. Un phénomène de société où l’Occitanie pourrait tirer son épingle du jeu.

« C’est une très bonne nouvelle ! » La sentence vient de l’un des papes de l’e-sport dans l’Hexagone, Stéphan Euthine, président de France e-sport. Avec ESL, premier promoteur e-sport au monde et l’association FuturoLAN, se lance à Montpellier, les 2 et 3 juin 2018, le plus grand rassemblement de la communauté des gamers organisé dans le Sud de la France ! « Un challenge de taille, à la hauteur de l’ambition que « je porte pour la filière vidéoludique en Occitanie, déjà très active. De nombreuses entreprises du secteur ont choisi l’Occitanie pour se développer, c’est une fierté, mais aussi un formidable signe de confiance que nous devons honorer. Je souhaite que l’Occitanie Esports devienne une référence pour les gamers et pour les professionnels du secteur « , a indiqué Carole Delga, présidente de la région Occitanie.

Par exemple, le Championnat ESL League of Legends, étape officielle qualificative LoL Open Tour, offrira un show extraordinaire sur la grande scène de la Sud de France Arena durant les deux jours de l’événement, les 2 et 3 juin. Plus de dix mille visiteurs et vingt-cinq exposants sont attendus dans l’espace ESL Expo.

L’Occitanie se doit d’être un exemple quand on sait que cette région héberge déjà de nombreuses entreprises de l’industrie vidéoludique »

Carole Delga

« Nous sommes ravis d’accueillir un événement esport de cette taille. Quand ESL et Montpellier Events nous ont proposé de devenir partenaire de cet événement, nous avons saisi l’opportunitéimmédiatement, » explique Carole Delga, Présidente de la région Occitanie. « L’esport est devenu un marché incontournable et ESL et FuturoLAN l’ont prouvé à plusieurs reprises. L’Occitanie se doit d’être un exemple quand on sait que cette région héberge déjà de nombreuses entreprises de l’industrie vidéoludique. » Samy Ouerfelli, directeur général d’ESLFrance, ne dit pas autre chose : « Nous avons immédiatement pensé à l’Occitanie quand nous avons commencé à réfléchir à la création du plus gros événement esport du sud de la France » Et d’ajouter : « Les nombreux studios de développement de jeux vidéo présents dans cette région, en font un terreau fertile pour continuer à développer les compétitions esports en France. C’est clairement l’implication de la région qui nous donne les moyens nécessaires pour réussir l’Occitanie E-sports ».

Le jeu vidéo en démonstration aux Jeux Asiatiques cet été

« C’est une étape importante dans le circuit Open Tour du championnat de France sur League of Legends, le jeu vidéo le plus joué actuellement, précise Stéphan Euthine, président de France e-sport, préfiguration de la future fédération dédiée. Avec plus de 7,5 millions d’adeptes de la discipline en France en 2017, la pratique de l’esport continue de se professionnaliser. Le marché du jeu vidéo est en pleine expansion avec un chiffre d’affaires 2017 estimé à 4,3 milliards d’euros en France (+ 18 %) et 60 milliards d’euros dans le monde.

Plus de dix milliards d’euros de revenus d’ici 2030

De bon augure avant les Jeux asiatiques en Chine 2018, à Jakarta et Palembang, en Indonésie du 18 août au 2 septembre provchains, où l’esport sera accueilli comme sport de démonstration pour une toute première expérience olympique et discipline officielle aux Jeux asiatiques de 2022. » Déjà, aux JO d’Hiver 2018 de PyeongChang, en Corée du Sud, un tournoi de IEM StarCraft avait été organisé. Six jeux sont concernés pour les prochains Jeux asiatiques : League of Legends, bien sûr ; mais aussi PES 2018, Arena of Valeur, Clash Royale, HearthStone, StarKraft 2.

Ces prochains mois seront donc cruciaux. L’e-sport sera observé par les millions d’amateurs et de passionnés de par la planète défenseurs d’une discipline jeune et comment le jeu vidéo peut s’intégrer dans une grande compétition internationale. Comme Dis-Leur vous l’expliquait en nombre 2017 dans un dossier complet (à LIRE ICI) Son titre ? « Jeux vidéo aux JO, League of Legends a déjà gagné la partie ! » Selon une étude, cette discipline-phénomène de société pourrait générer plus de dix milliards d’euros de revenus d’ici 2030.  Selon Stéphan Euthine, « l’e-sport, c’est la même révolution que l’avènement du rock ! » A l’e-sport d’affûter ses manettes !

Olivier SCHLAMA

  • L’organisateur, ESL est le premier promoteur esports au monde. Il s’est associé avec Montpellier Events et l’association FuturoLAN et en collaboration avec la région Occitanie. C’est à ce jour le plus grand salon esport du Sud de la France.