Dossier : Jeux vidéo aux JO, League of Legends a déjà gagné la partie !

Les jeux vidéo... Un Sport ? Dis-Leur a posé la question... Photo D.-R.

C’est un phénomène de société. Le jeu électronique mérite-t-il d’entrer aux Jeux Olympiques ? Est-ce vraiment un sport ? Les jeux comme Fifa ou League of Legends se pratiquent auprès de centaines de millions de joueurs de par le monde.

Leur progression est fulgurante. Selon une étude inédite, ils pourraient générer plus de dix milliards d’euros de revenus d’ici 2030. De nombreuses voix autorisées laissent entendre que l’e-sport y a sa place. Le Comité international olympique et le président du comité d’organisation des JO à Paris en 2024 en font partie. Montpellier, qui bénéficie d’un écosystème quasiment unique en France, en tirerait profit. Même si de nombreux freins sont à lever, l’e-sport a déjà gagné la partie. La rédaction de Dis-Leur ! a mené l’enquête.

L’e-sport aux Jeux olympiques, plus qu’un rêve ? Le 28 octobre, à un sommet à Lauzanne, en Suisse, le CIO (comité international olympique) a fait un pas vers la possible arrivée de l’e-sport dans le sacro-saint olympisme en déclarant que « les compétitions de sports électroniques pourraient être considérées comme une activité sportive ». Tony Estanguet, le président du tout-puissant comité d’organisation des JO à Paris en 2024 ? « On ne peut pas ignorer l’e-sport », a-t-il déclaré. Lire ICI

Stéphane Euthine, président de France E-Sport : « Tout le monde veut absolument nous classer dans le sport… Là où chez nous ce n’est pas le débat. Attention, vue la désaffection devant leur TV, notamment aux USA, des jeunes de moins de 34 ans pour les disciplines traditionnelles, les JO ont davantage besoin de nous que nous des JO… Ce que l’on veut, c’est avoir les mêmes outils avant même de rentrer dans le Code du sport. Car la problématique de ce Code c’est qu’il ne sait pas gérer la propriété intellectuelle. » Lire l’entretien ICI

Montpellier veut tirer son épingle du jeu : Depuis trois ans, l’e-sport attire l’attention au-delà du microcosme de l’industrie vidéo : medias et TV, groupes de communication… » Avec deux écueils au moins à dépasser, selon le spécialiste : élargir l’audience au grand public et faire émerger des stars de ce nouveau sport. Lire ICI

Jérémy, 21 ans, comme un champion ! Il fait partie de l’une des rares équipes professionnelles de jeu vidéo de l’Hexagone. Le jeune champion enchaine les compétitions internationales sur League of Legends, s’entraîne et s’alimente comme un sportif de haut niveau. Alors, sport ou pas sport, l’e-sport ? Lire ICI