Animaux : Les adoptions ont repris à la SPA et dans certains refuges

Le système d'adoption est à nouveau accessible, selon des modalités précises... Photo D.-R.

À la demande de la SPA et d’autres associations, le ministère de l’Intérieur a annoncé «  une tolérance concernant les déplacements pour l’adoption d’animaux en refuge. » Officielle depuis jeudi 16 avril, l’annonce n’a pas tardé à faire effet : « Depuis l’annonce de la reprise, nous avons déjà reçu 1 000 demandes », annonçait le président de la SPA, Jacques-Charles Fombonne, dans une interview accordée au Parisien.

Nous avions récemment (Des personnalités interpellent Emmanuel Macron) évoqué la pétition signée par 36 personnalités en faveur d’une reprise des adoptions d’animaux, parmi lesquelles Rémi Gaillard de Montpellier et la Gardoise Frédérique Brugiroux (Koh-Lanta, Les Anges…)… Et aussi l’appel lancé par la SPA : « ils ne transmettent pas le coronavirus, ne les abandonnez pas ! »

La satisfaction (prudente) des associations

Cette fois, c’est enfin une bonne nouvelle qui peut être annoncée : « Grâce à vous, vos partages et vos signatures, nous avons pu faire valider notre programme d’adoption solidaire ! Beaucoup de nos chers pensionnaires vont pouvoir trouver un nouveau foyer durant cette période ! » annonce le site officiel de la Société protectrice des animaux.

« Nous sommes heureux d’avoir été entendus par le gouvernement. Nous insistons cependant pour que le protocole mis en place depuis le 20 mars dernier par les associations belges (*) soit applicable sur le territoire français. Parce qu’il est rigoureux et de nature à éviter un trop grand retour d’adoptions, il a notre préférence. Cela passe notamment par la « sélection » d’un animal sur le site internet du refuge suivi d’un « screening téléphonique » poussé permettant aux refuges de déceler les intentions des adoptants, les conditions d’hébergement offertes aux futurs adoptés et par un rendez-vous en refuge avec le responsable de placement et le futur adopté avant de décider si l’adoption est possible… »  insistent cependant Christophe Arvis et Gorete Neves, respectivement président de l’association Ethics For Animals et la co-responsable du collectif Chats 100% Stérilisation Obligatoire.

« Un concept à 95 % digitalisé »

Face aux craintes d’abandons, pouvant faire suite à ce mouvement d’adoptions massives, la SPA tient à rappeler : « Nous vous rappelons qu’une adoption responsable est un acte très réfléchi, adopter c’est pour la vie et le bien-être de son animal de compagnie ! » Pour adopter, la SPA a mis en place un processus de sélection des adoptants, selon « un concept à 95% digitalisé, avec in fineun rendez-vous nominatif et individuel au refuge pour rencontrer l’animal, sans contact direct avec les équipes de nos refuges, juste une rencontre entre un compagnon et son futur maître… » (formulaire accessible ICI).

Philippe MOURET

(*) Les adoptions se font sur rendez-vous en présence du futur adoptant, du futur adopté et du responsable de l’adoption après un entretien téléphonique; Espacement des rendez-vous d’au moins 1 heure; Les rendez-vous sont interdits aux personnes vulnérables; 2 personnes sont présentes lors d’un rendez-vous : un représentant du refuge et le futur adoptant; Ces 2 personnes, après s’être lavé les mains et être munies d’un masque, sont mises en présence, séparées par une distance minimum d’1,5 mètre.

Nos articles précédents :

  • Animaux / Adoption : Des personnalités interpellent Emmanuel Macron. Lire la suite…
  • SPA : « Ils ne transmettent pas, ne les abandonnez pas ! » Lire la suite…
  • Et à l’asinerie d’Embazac, la vie suit son cours ! Lire la suite…