L’Isle-Jourdain : Et à l’asinerie d’Embazac, la vie suit son cours…

Karlo et ses parents Filippine la jument et l’äne Ebki vont très bien... Photo Asinerie d'EMBAZAC

Si les visites sont naturellement reportées à une date ultérieure, à l’asinerie d’Embazac, pour les animaux, la vie suit son cours « comme si de rien n’était » et avec l’arrivée du printemps avec en plus la joie d’accueillir un nouveau venu….

Il s’appelle Karlo, ses parents Filippine la jument et l’äne Ebki vont très bien.
Ce petit mulet est né le 28 mars dernier. Une belle lueur d’espoir pour la petite structure qui doit faire face à une situation compliquée depuis le début du confinement…

Karlo, le jeune mulet, nouveau locataire de l’asinerie D’Embazac dans le Gers. Photo Asinerie d’EMBAZAC.

L’impact des mesures de confinement prive l’asinerie d’une part importante de ses revenus. « Ces mesures drastiques et certainement salvatrices, vont mettre en difficulté notre établissement. Les animaux eux continuent à manger et boire… l’ânier aussi du coup ! Et c’est la vente de nos produits cosmétiques qui soutient en grande partie le secteur agricole (…) Nous subissons aussi des annulations pour nos chambres d’hôtes, sorties groupes et scolaires… Aucune aide ou soutien n’est en vue de la part de nos dirigeants autant locaux que nationaux ! Quelques reports certes mais pas de gommage ou d’annulation », expliquent Bénédicte et Jean-François Wambecke, les créateurs du site, en 1997.

Savons, cosmétiques, gourmandises…

Pourtant, quelles que soient les conditions actueles, « le savon au lait d’ânesse permet toujours de se laver et ça c’est chouette… » souligne Bénédicte. Sur la boutique en ligne, divers types de savons sont disponibles ainsi que divers cosmétiques. Par ailleurs, si le lait frais d’ânesse n’est pas accessible en ce moment, il existe trois formules de gélules pour une cure de lait d’ânesse bio lyophilisé.

Dans un précédent article, Dis-Leur ! avait déjà évoqué les diverses vertus du lait d’ânesse, reconnues depuis Cléopâtre jusqu’aux plus réentes recherches à l’école d’ingénieurs de Purpan (l’ex-Esap de Toulouse) et par le laboratoire Toxalim de l’Inra.

Même les gourmands peuvent y trouver leur compte, l’asinerie s’appliquant àinnover en proposant des recettes d’exception à base de lait d’ânesse bio. Le Chocol’âne, une pâte à tartiner au lait d’ânesse bio d’Embazac et Songe de lait d’ânesse, association entre deux produits de luxe : Le lait d’ânesse et un foie gras de canard entier… Bonne occasion de tester ce produit « magique » !

Philippe MOURET