Exilés sur le net, éparpillés, allégés…: Festivals, les stratégies de survie

Joe Jackson au théâtre de la Mer dans le cadre de Jazz à Sète, en 2019. Photo : Olivier SCHLAMA

À Sète, la ville propose à sa quinzaine de festivals d’organiser des concerts partout dans la commune cet été et leur offrent une soirée « carte blanche » au Théâtre de la Mer. À cette stratégie singulière, deux autres voies sont explorées : un report à l’automne ou un ersatz de manifestation sur la Toile. La perte annoncée de ce secteur est de 230 à 260 M€ en Occitanie.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S’enregistrer