Pyrénées-Orientales : Le département déploie sa toile pour 2020

Hermeline Malherbe, lors de ses voeux à la presse. Photo M.JAUZAC - Département 66

Si pour 2019, la présidente des Pyrénées-Orientales avait lancé un dialogue concitoyen sous la forme d’une grande concertation, « Imagine les P.-O. », la nouvelle année sera celle des réalisations concrètes. Pour « construire le territoire de demain et les projets qui le feront vivre. »

La « phase opérationelle » de la concertation devant dessiner l’avenir des Pyrénées-Orientales tient en 30 engagements, répondant aux 4 enjeux définis à l’issue de la consultation : un devéloppement économique durable, soutenir la « réussite » dans le département (éducation, formation…), construire un modèle d’aménagement durable, notamment pour les transports et, enfin, fédérer les acteurs autour de l’appellation Pays Catalan, pour mettre en valeur les atouts du département.

Un investissement de 500 millions d’euros sur 4 ans

Une démarche que la présidente Hermeline Malherbe juge éminemment politique : « Bien avant l’explosion sociale qui a secoué le pays, nous avions perçu le désir des citoyens de participer à la prise de décisions dans tout ce qui les concerne », a-t-elle insisté. « Malgré les freins que nous impose l’État, notre collectivité a la volonté d’investir pour impulser ce développement économique et social durable (…) à travers un plan d’investissement de 500 millions d’euros sur 4 ans. »

C’est donc à une « co-construction de l’avenir des Pyrénées-Orientales » que Mme Malherbe invite les habitants. Avec, dès le mois de février, un « atelier citoyen » réunissant citoyens et experts autour du sujet des « mobilités de demain. » Et d’autres suivront tout au long de l’année, qu’il s’agisse de favoriser le tourisme avec un site dédié à la randonnée, du musée d’art moderne de Céret, le développement des pistes cyclables ou une plateforme d’informations partagées sur le RSA, etc.

Plan « numérique 66 » et château de Castelnou

« Au-delà de ces projets, la vie au quotidien continue aussi », a souligné la présidente, évoquant le plan « numérique 66 », pour le déploiement du réseau Très haut débit dans tout le département et l’objetif « de former et engager 50 jeunes et personnes en recherche d’emploi (en contrats aidés) pour accompagner les habitants aux usages du numérique. »

Répondant au souhait émis de « mettre en valeur les atouts parimoniaux des Pyrénées-Orientales », Hermaline Malherbe a également annoncé « la prochaine réouverture » (en juillet) du Château de Castelnou, racheté à l’euro symbolique, en novembre 2018, par le Département. L’identité catalane sera mise en valeur car : « L’identité n’est pas une source de division, mais une valeur commune (…) et notre territoire a les atouts pour s’affirmer comme une terre de vivre ensemble et d’harmonie… »

La « toile catalane », toutes les nuances du Pays Catalan

Symbole de cette diversité, la « toile catalane » créée spécialement par les Toiles du Soleil, installées à Saint-Laurent-de-Cerdans. une série de bandes aux couleurs vives : « Rouge et jaune pour le « sang et or », bien sûr, mais aussi ce dernier pour le soleil. le bleu de la mer et du ciel, l’orange du terroir et de ses richesses, et le blanc, pour les neiges du Canigou », mais aussi sans doute pour la page blanche sur laquelle s’écrit l’avenir du département…

Philippe MOURET

Quelques articles sur les P.-O.

  • Pyrénées-Méditerranée, l’ADN géographique du Pays catalan. Lire la suite…
  • Dossier : Retirada, les Pyrénées-Orientales au coeur du drame. Lire la suite…
  • Escapade : Conflent et Cerdagne, dans le sillage du train jaune. Lire la suite…
  • Bande dessinée : Joan et Valentine, amour, métro et Canigou. Lire la suite…