Méditerranée : « La pêche artisanale veut s’ancrer dans le consommer local »

Matthieu Clouvel, petit métier à Port-la-Nouvelle. Ph. DR.

L’ultra-frais a de beaux jours devant lui. À preuve, la marque Golion à laquelle adhèrent une partie des 1 200 « petits métiers » de Méditerranée accélère son développement. Le Syndicat des petits métiers veut renforcer son ancrage local et projette de créer une troisième organisation de producteurs avec, en ligne de mire, la reconnaissance des prud’homies par l’Unesco.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S’enregistrer