Extrême droite : « La jeunesse se radicalise dans la solitude des écrans »

"La jeunesse se radicalise à bas bruit dans la solitude des écrans (...)" : "Je cherche surtout à montrer que, s'il y a de plus en plus de jeunes qui adoptent la thèse identitaire, c'est à cause d'idéologues qui sont au travail sur ce thème. Ça ne sort pas de nulle part", dit Paul Conge. Photo : Olivier SCHLAMA

Tel un entomologiste, Paul Conge fait, dans un livre, l’état des lieux de la fachosphère de plus en plus étendue et d’une certaine jeunesse en proie aux thèses d’extrême droite où l’immigration est la raison, selon eux, de tous les maux. En ces temps d’élections, ça donne froid dans le dos.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S’enregistrer