Déconfinement : Un masque « made in Toulouse » dédié aux enfants

La production sera portée à 300 000 masques en rythme mensuel, grâce au renfort de nouveaux ateliers de confection. Photo D.-R.

L’imprimeur en ligne a lancé le 23 avril la production à Toulouse de masques alternatifs en coton, lavables et réutilisables. Dans le contexte de la réouverture annoncée des écoles au 11 mai, Printoclock a décidé d’orienter la fabrication vers un modèle spécifiquement destiné aux enfants.

« Nous souhaitons ainsi pouvoir répondre à une demande des familles ou des collectivités, avec des masques adaptés aux besoins et à la morphologie des écoliers », indique Antoine Roux, président de l’entreprise toulousaine.

Respirable et confortable pour les premières chaleurs

Le masque Kidoclock est constitué de 2 couches de coton popeline hypoallergénique. Photo D.-R.

Conçu dans le respect du cahier des charges AFNOR, le masque Kidoclock est constitué de deux couches de coton popeline hypoallergénique. Le tissage très fin (120 fils) assure un niveau élevé de filtration et lui permet d’être plus respirable et confortable qu’un modèle tri-couche : un atout en vue des premières chaleurs explique la société.

Sur le thème de la « relocalisation », Dis-Leur ! avait déjà évoqué l’initiative de l’imprimerie en ligne (lire ici). Cette nouvelle démarche souligne la réactivité nécessaire dans cette période de situations d’urgence.

Une production portée à 300 000 unités/mois

Initialement envisagée à hauteur de 30 000 unités par mois, la production sera portée à un niveau nettement supérieur de 300 000 masques en rythme mensuel, grâce au renfort de nouveaux ateliers de confection. Dans un contexte de forte demande, Printoclock poursuit par ailleurs le développement de sa gamme de masques de protection pour adultes (chirurgicaux, alternatifs, personnalisables…).

Le patron et la découpe du tissu sont réalisés dans l’atelier d’impression de Printoclock à Toulouse avant de passer par l’étape de confection du produit fini, sur les machines brodeuses de partenaires.

Ph. M.
Les masques sont disponibles à la commande sur le site de Printoclock, au tarif unitaire de 5,50 € TTC (livraison sous 4 jours). https://www.printoclock.com/#logo

Masques gratuits à Toulouse :

Toulouse Métropole et la municipalité de la Ville Rose ont commandé 480 000 masques grand public « alternatifs » pour les distribuer gratuitement. Achetés dans le cadre d’une commande groupée entre les différentes communes de la métropole, ces masques répondent aux normes de l’Association Française de Normalisation (AFNOR). Ils sont lavables, donc réutilisables jusqu’à 50 fois et ajustables pour convenir également aux enfants.

Grâce aux étroits partenariats passés entre la Mairie de Toulouse, la Caisse primaire d’Assurance Maladie, la Mutualité Sociale Agricole, La MGEN et La Poste, ils seront envoyés directement chez les habitants. L’entreprise de Montluçon qui a été en capacité de répondre à cette commande de 900 000 masques pour les habitants de la métropole, s’est engagée à livrer avant le 11 mai. Ceci permettrait un envoi aux Toulousaines et aux Toulousains durant la première semaine du déconfinement.