Cinéma : Festival Pel-Licula, une histoire d’amour et de terroir

François-Xavier Demaison, l'envie de bousculer le concept même de festival... Photo Fanny RIGAL

Parrainé par François-Xavier Demaison (1), qui porte un attachement tout particulier à la région, la première édition du festival se tiendra au Parc de Valmy, en plein air, du 18 au 20 juin 2020 et proposera une programmation riche et éclectique, mêlant plusieurs disciplines : cinéma, musique, gastronomie…

La naissance de Pel-licula provient des rêves d‘une jeune femme catalane, originaire de Thuir. Amoureuse de ses terres, de sa culture et des richesses qu’on y trouve, c’est en sortant d’un festival que l’idée germe dans son esprit. Anaïs Demaison se confie alors à son mari et c’est là que tout commence !

Anaïs Demaison, une Catalane amoureuse de sa région… Photo Fanny RIGAL

François-Xavier Demaison tombe sous le charme du projet comme il était « tombé amoureux de la région et d’une catalane ». Tous deux passionnés de cinéma et de musique, ils n’hésitent pas à viser haut et loin pour donner naissance à leur nouvel enfant. C’est tout naturellement que le couple porte leur choix sur le Château de Valmy, un endroit « aux bonnes ondes » confie l’acteur puisqu’il a été en 2019 l’écrin de leur mariage.

Mais ce n’est pas le seul argument. Tous deux fans des Déferlantes (le célèbre festival d’Argelès-sur-Mer), ils ont vu ce que pouvait donner un festival dans cet endroit magique. Et c’est là qu’entre en scène David Garcia, président de Frontera Production et fondateur du festival de musique.

« Un festival hybride à la croisé des mondes »

Tout s’accélère après la rencontre des trois protagonistes. Le projet se met en place
mais ils ont encore besoin de soutien. Rencontre avec Antoine Parra, le maire d’Argeles-sur-mer qui ne cache pas son plaisir d’accueillir un nouveau festival sur ses terres.

Puis vient la rencontre enfin avec Hermeline Malherbe, présidente du département Pyrénées-Orientales et Carole Delga, présidente de la région Occitanie. Elles aussi sont séduites. Hermeline Malherbe avoue même avoir « craqué sur cette identité qui ressemble tant à l’identité catalane. Nous allons chercher les moyens pour participer à cette belle aventure, à cette vision de la convivialité. »

François-Xavier demaison, un regard d’amoureux pour ce projet… Photo F.-R.

Et les espoirs sur ce nouveau festival sont grands ! Anaïs Demaison parle d’un festival inédit, un « festival hybride à la croisé des mondes » où tout le monde peut se retrouver et partager un bon moment. Du cinéma de plein air, des orchestres symphoniques, des concerts, du vin et de la gastronomie… Une recette de plusieurs ingrédients qui veut mettre la culture à son apogée. David Garcia conclut même  « Ce projet là va déchirer ! ».

Une programmation variée digne des plus grandes scènes

Pendant trois jours, les temps forts vont se suivre sans jamais se ressembler. Si vous aviez des souvenirs de vieux drive-in en plein air, vous allez découvrir à Valmy un tout nouveau concept de cinéma en plein air. L’ouverture du festival démarre fort avec une prestation inédite en France en extérieur, la projection du film Le Grand Bleu en ciné-concert avec le compositeur Éric Serra et ses musiciens.

Pour compléter cette soirée, la chanteuse Élodie Frégé sera sur scène pour interpréter les plus belles chansons d’amour du cinéma en piano-voix accompagné d’un invité aux mille voix, Michaël Gregorio.

Les festivités se poursuivront le lendemain en musique avec les concerts de Tchéky Karyo et du groupe Dionysos ainsi que la présence de Daniel Tosi et de son orchestre pour deux prestations, un ciné-concert autour de Charlie Chaplin et les musiques des plus grands classiques du cinéma. Enfin pour clôturer le festival, Pel-licula s’adresse aussi à la jeunesse avec le duo Synapson aux commandes d’un DJ Set ainsi que Fatal Bazooka pour un final qui se voudra inoubliable.

Mais ce n’est pas tout ! Ce festival, c’est aussi trois jours de masterclass en partenariat avec l’association Ciné’maginaire et le Méga Castillet (le mutiplexe de Perpignan). Des projections de films et de court-métrages en présence des acteurs et réalisateurs se tiendront à Argelès et Perpignan : notamment Hugo Gélin, Arnaud Ducret, Jarry, Charlotte Gabris, etc.

Le chef, Juan Arbelaez, la face « gastronomique » de Pel-Licula… Photo F.-R.

Gastronomie, la touche finale !

Comme pour le festival les Déferlantes, un Parc gourmand sera installé avec les meilleurs food trucks de la région. Mais pour mettre la barre encore plus haut, Anaïs et François-Xavier Demaison ont ajouté leur grain de sel. L’acteur avoue qu’il « aime la culture mais encore plus l’agriculture ». Alors, sur la liste des « invités » figurent également deux chefs cuisiniers et un sommelier d’exception.

Un restaurant gastronomique verra ainsi le jour sous les baguettes de Juan Arbelaez et Julien Duboué en cuisine. Et pour le vin, Dominique Laporte, meilleur sommelier de France, sera aux commandes. Un menu alléchant que propose là Pel-licula, qui se propose de moderniser le concept même de festival et de régaler autant les papilles, les pupilles et les oreilles de tous les festivaliers. On a hâte d’y goûter !

Fanny RIGAL

Ouverture de la billeterie le 3 février à 12h sur le site www.pellicula.fr
François-Xavier Demaison : un parcours atypique, à découvrir… Lire la suite sur allocine.

Dis-Leur ! qu’on aime le cinéma :