Chroniques occitanes : une langue régionale, symbole d’identité

Impossible de parler de l’Occitanie sans évoquer la langue occitane. Et pour cela, Dis-Leur ! a fait appel aux meilleurs spécialistes, telle Marie-Jeanne Verny, Yan lespoux  ou Philippe Martel, pour une chronique régulière (et bilingue) qui élargit d’ailleurs sa vocation à la défense de toutes les langues de France… Bienvenue !

Selon la définition donnée par l’Institut d’estudis occitan, « on appelle Occitan, ou Langue d’Oc, cette langue latine parlée dans quatre régions du Sud de la France (Roussillon et Pays Basque non compris). L’Occitan est également parlé dans douze vallées alpines d’Italie et en Val d’Aran dans les Pyrénées espagnoles. Il comprend six variantes : le languedocien, le provençal (Nice compris), le gascon, le limousin, l’auvergnat et le vivaro-alpin. »

Ardente partisane de l’Occitan et de son enseignement dans le public (voir le site de la FELCO en cliquant ICI), Marie-Jeanne Verny déclarait dans un entretien à Médiapart à propos de l’atout que représente le bilinguisme : « Je vais laisser s’exprimer le poète Roland Pécout, sur lequel j’ai beaucoup travaillé : « Deux langues, c’est deux clés pour ouvrir le monde ». Je le vérifie tous les jours, et je plains beaucoup les monolingues chroniques. »

Pour découvrir la vie de l’Occitan, (re)découvrez nos chroniques occitanes :

L’égalité passe par la légalité : « Ah, ce grand débat, vite fermé par le gouvernement, sur la question de la co-officialité du français et du corse en Corse ! Offusqués par cette prétention d’une langue « locale » à se voir reconnue officiellement par la République, certains voyaient déjà l’unité française exploser façon puzzle…. » Lire la suite en cliquant ICI.

Une conférence pour aller contre la haine de soi : « Le concept d’auto-odi est crucial pour comprendre pourquoi les populations ont abandonné massivement leurs langues », précise Marie-Jeanne Verny, du département d’Occitan à l’UPV Montpellier, à l’origine du séminaire qui se déroulait à Montpellier, avec l’universitaire Corse Romain Colonna comme invité. Lire la suite en cliquant ICI.

Langues régionales, cent fois sur le métier… : Pas attractives les langues régionales ? Et si nous prouvions le contraire ? En Français et en Occitan, notre chroniqueuse revient sur le parcours du combattant des promoteurs des langues régionales face aux « conseillers » interchangeables des ministères. Lire la suite en cliquant ICI.

Agrégation et Capes d’Occitan 2018, de qui se moque-t-on ? : Au printemps dernier, les enseignants d’Occitan se réjouissaient, après des années de demandes infructueuses, de la création d’un concours d’agrégation de langues de France – option occitan, plus de 20 ans après la création du CAPES. Oui mais… (Lire la suite en cliquant ICI)

Pourquoi choisir l’enseignement public ? : Commençons par lever quelques malentendus : Il ne s’agit pas de choisir une méthode pédagogique plutôt qu’une autre : à l’école publique, les enseignants bénéficient d’une liberté pédagogique uniquement gouvernée par le respect des programmes. Ils peuvent, et ils sont nombreux à le faire, employer la pédagogie Freinet ou toute autre méthode de pédagogie moderne…. Lire la suite en cliquant ICI.

Manuels, langues régionales, regards croisés : En 2006, un premier colloque montpelliérain – dont les actes sont disponibles – consacré aux relations complexes entre l’école française et les langues régionales réunissait un aréopage de spécialistes de ces questions. Le sujet n’était toutefois – loin s’en faut – épuisé. Les manuels scolaires, vecteurs essentiels de l’enseignement des langues et cultures régionales, mais aussi, dans certains cas, d’une information partiale sur celles-ci, méritaient à eux seuls que l’on consacre une suite aux rencontres de 2006… Lire la suite en cliquant ICI.