22 V’la Georges : Cinquante concerts gratuits en hommage à Brassens !

Du 22 au 29 octobre prochain, c'est une parenthèse authentique et un rien libertaire qui s'ouvre en hommage au poète. Place de la République, à Sète. Photo : Olivier SCHLAMA

Pour sa 6e édition, du 22 au 29 octobre prochain, le festival populaire rend hommage au poète sétois en offrant une parenthèse authentique. La ville commence aussi à se préparer aux 100 ans de la naissance de Brassens… Et Fred Karato, lui, à une série de concerts.

Sète a Brassens dans la peau. L’ours avait beau être continûment mal léché, ses chansons à la métrique joyeusement singulière captivent. Le poète à la mauvaise réputation vouait un culte aux copains qui le lui rendent bien depuis des décennies. Il n’y a qu’à admirer, nouvelle preuve, dessinée en très gros sur les murs : cette fresque monumentale, ronde comme le cul de sa pipe, à l’orée de son quartier de naissance, Révolution. Un joli nom au parfum anarchisant pour cette venelle qu’avait notamment investie le festival K-Live. Et au bout de laquelle investira pour la sixième année consécutive le festival 22 V’la Georges. Du 22 au 29 octobre prochain, c’est une parenthèse authentique et un rien libertaire qui s’ouvre en hommage au poète. Le 22 étant le chiffre de sa naissance, le 29 de son décès. En 2021, les « 2 » se conjugueront et se rassembleront : cela fera cent ans pile qu’est né le grand Georges et quarante qu’il a cassé sa pipe.

Il y aura une scène ouverte mise à disposition des artistes qui souhaitent interpréter leurs chansons favorites de Georges Brassens. Sans oublier le concours de boules carrées »

Isabelle François, présidente de Cap Brassens
Isabelle François, présidente de Cap Brassens. Ph. DR.

Chorales, chants dans les bars, concerts, animations… Pour sa 6e édition, 22 V’la Georges promet une belle fête avec 35 artistes et 50 concerts gratuits. De beaux partages. « Nous monterons comme chaque année un chapiteau sur la place de la République pour y accueillir des concerts – gratuits – chaque soir qui feront probablement le plein, c’est-à-dire 400 personnes à chaque soir », explique Isabelle François, présidente de Cap Brassens, l’association qui organise le festival, lancé par José Capel, décédé depuis. « Nous allons baptiser un banc de cette place de son nom », ajoute Isabelle François. La fête n’en sera que plus belle.

Incontournable brassenade

« Il y aura l’incontournable « brassenade » : un grand repas musical aux saveurs sétoises (1). Il y aura également une scène ouverte mise à disposition des artistes qui souhaitent interpréter leurs chansons favorites de Georges Brassens. Sans oublier le concours de boules carrées », organisé en partenariat avec Claude Combas et le Carafon de Manon (3). Isabelle François annonce aussi une nouveauté : « Un graveur de vinyles en direct ! »

L’association reçoit l’aide précieuse de ses 200 adhérents et aussi de la Ville, de la Région, de la Drac et des sponsors. Elle a aussi organisé un concert le 19 août au Théâtre de la Mer.

Brassentistes, festival de films, musiciens géniaux

Brassens a été honoré de mille et une façons. Il y eut jadis à Sète le décrié festival de films, sous la municipalité Marchand, avec ses paillettes et ses artistes parisiens. Il y eut à l’opposé les drolatiques « brassentistes », de joyeux drilles qui allaient jusqu’au mimétisme dans l’habillement, l’accoutrement, aux accessoires essentiels pour ressembler au plus près au grand Georges. Pour crier au poète, même auprès les sourds. Mais avant tout éveillés à sa poésie et à la liberté. À ce petit coin de paradis.

Il y eut aussi ses épigones, musiciens géniaux, dans les années 1990. Avec un digne passeur de musique : un enfant de l’île de Thau, Fred Karato et son crazy sax, ayant revisité en 1996 façon jazz le son Brassens. Et qui continue d’ailleurs à le faire en rythmes latinos. En octobre 2021, il a même réservé Bobino, la salle mythique où se produisit Brassens pour plusieurs soirées animées par Michel Drucker et Stéphane Bern. « Dès le mois de mars 2021, confie Fred Karato, je roderais le spectacle intitulé « 100 ans, Brassens » dans la région à Pézenas, Lamalou et Vias, notamment. Un spectacle dont les arrangements musicaux sont l’oeuvre du grand Vladimir Cosma (la Boum). Il y aura aussi un quatuor à cordes ». Et dans doute d’autres surprises.

Sa musique est naturellement jazzy et entrainante. Elle est naturellement riche. »

Fred Karato qui prépare tournée et concerts à Bobino

Pourquoi Brassens est-il si populaire et éternel ? Pour le musicien sétois, c’est limpide : « Sa musique est naturellement jazzy et entrainante. Elle est naturellement riche. » On a tous été évidemment d’abord attirés par ses textes magnifiques. Mais « sa musique attrape tout le monde, petits ou grands », définit Fred Karato qui a appris comme première chanson Le Petit cheval Blanc à l’école…

« Nous essayons de mettre en place des actions tout au long de l’année en multipliant les partenariats, avec pour point de mire 2021 les cent ans de Brassens », souligne Isabelle François, présidente de Cap Brassens. Elle n’est pas la seule. D’autres associations devraient converger. La municipalité, comme elle l’avait fait pour l’année Vilar et le centenaire de Paul Valéry, va bientôt embaucher un chargé de mission. « Il y aura forcément une expo biographique, révèle-t-on dans l’entourage du maire. Nous sommes en contact avec la maison de disques de Brassens, la famille et le ministère de la Culture » pour organiser un événement digne de Brassens.

Olivier SCHLAMA

(1) Le mercredi 24 octobre de 11 h 30 à 14 h 30 sous le chapiteau. Ce sont les chanteurs bénévoles des chorales qui animeront le repas. Le prix de 15 € inclut : un repas sétois complet : apéritif, tielle, moules farcies, glaces, zézettes, boissons, café.
Inscriptions et réservations : Office du Tourisme de Sète, 60 Grand-Rue-Mario-Roustan ou par téléphone de 14 h à 18 h au 06 08 23 30 67 (Bernard Demanet).

(2) Scène ouverte. Du mercredi au dimanche (de 16h à 18h) au Village Brassens, une scène ouverte sera à la disposition des artistes qui souhaitent interpréter leurs chansons favorites de Georges Brassens et ainsi vivre une expérience scénique. Inscriptions par SMS auprès de Ludo Serrano au 06 12 42 85 46 qui vous rappellera.

(3) Boules carrées. Concours le dimanche 27 octobre à 14 heures sur le boulodrome de la place de la République. Inscriptions au Carafon de Manon.

Tombola. Le tirage se déroulera mardi 29 octobre à 20h sous le grand chapiteau. A gagner : Ukulele Tanglewood (1er prix), Guitare Nash, modèle NH20BK (2e prix), Harmonica Hohner, modèle signature Jean-Jacques Milteau (3e prix). Tous les lots sont offerts par le Poisson Fa. Le ticket est au prix de 5 € et sont en vente chez les commerçants partenaires – Poisson Fa, Carafon de Manon, Presse des Halles, la Bouline, Dressing, Barcarolle, Chez Barbara….)

À lire aussi sur Dis-Leur !